“Comment Jésus s’est-il téléporté dans le ciel ?”


Partager
“Comment Jésus s’est-il téléporté dans le ciel ?”
Par La rédaction
Publié le
3 min

SupermanJLBColorWebCette question de Bruno (8 ans) posée à son professeur de religion et présentée ici avec les mots exacts de l’enfant, en dit long sur le travail de connexion à établir entre trois éléments: le langage de la modernité, la pédagogie biblique et le questionnement religieux de toujours.

En effet, si cette question est posée, c’est que l’enfant a déjà été mis en contact avec un des récits bibliques qui présente l’épisode de l’Ascension (Mc 16,14-18; Lc 24,36-53; Ac 1,6-8). L’image qui s’impose forcément à l’esprit de chacun, sans doute à l’enfant et à l’enseignant aussi quand on évoque l’Ascension, est celle de Jésus disparaissant derrière les nuages. Cela est dû aux mots utilisés dans ces trois récits bibliques autant qu’aux toiles de grands maîtres qui se sont emparés du sujet. On pense aux ascensions de Giotto (1304-1306), de Grünewald (1512-1216), de Rembrandt (1636). De nombreux dessins dans les livres de religion et les bibles pour enfants ont poursuivi cette tradition graphique.

Mais nous sommes au 21e siècle et Harry Potter est passé par là. Le jeune sorcier, inventé par Johan K. Rowling, avait le don de transplaner (disparaître physiquement d’un point pour en rejoindre un autre). L’expression téléporté qui y ressemble, avec une connotation plus technique, est utilisée par le petit Bruno. Il a en tête, consciemment ou non, l’image des films, dessins animés et bandes dessinées où des super-
héros volent dans les airs, propulsés par des forces diverses. Un personnage comme Superman, né de l’imagination de Jerry Siegel et Joe Shuster en 1933, ne vient-il pas d’un autre monde où son père l’a envoyé sur la terre pour sauver l’humanité? Ne passe-t-il pas au-delà des nuages? Impressionnantes correspondances entre les figures de Jésus et de Superman qui se perpétuent dans l’imaginaire collectif, même si Bruno, à 8 ans, ne connaît que bien peu les récits qui concernent l’un et l’autre.

Comme l’évoquait la remarquable pédagogue du cours de religion pour l’enfance, Marie-Carmel Plissart, dans sa programmation commencée dans les années ’60, le mot ‘Ascension’ fait immanquablement penser au mot ascenseur. Mais ajoutait-elle, de quelle montée s’agit-il? Nous sommes là en pleine pédagogie biblique de l’enfance, bien sûr, mais pas seulement. Il s’agit tout autant du travail d’appropriation des Ecritures pour n’importe quelle génération de lecteurs. De quoi s’agit-il au juste? Quelle est la symbolique, donc la réalité fondamentale à rechercher? Les récits nous disent que Jésus disparaît aux yeux de ses disciples. Fini le temps où le Seigneur est confiné, comme tous les êtres humains, à n’être présent qu’en un seul lieu. Fini aussi le temps du "Jésus de l’histoire" comme le disent les exégètes. Fini le temps où il parle araméen, habite en Palestine et vit au premier siècle de notre ère. Tout cela fait désormais partie du passé. Désormais, il s’agit de sa présence autrement, celle du ressuscité! Bien qu’il siège à côté du Père (expression théologique qui ne désigne pas un lieu, mais un état, son être de Seigneur, Mc 16,19) il est bien présent avec nous, en nous, pour nous, partout: "Allez donc près de toutes les nations… et moi je serai avec vous tous les jours jusqu’à la fin" (Mt 28,19-20). L’Ascension nous fait passer de Jésus de Nazareth présent en un lieu et à une époque au Seigneur ressuscité présent toujours et partout à nos côtés. C’est le prêtre poète Jean Debruynne qui écrivait magnifiquement: "L’Ascension est un passage. Le départ de Jésus marque la fin d’un commencement et le commencement de la fin des temps. Il faut que Jésus s’en aille pour que vive l’Eglise. C’est la condition de toutes les Pentecôtes. C’est le lieu du commencement d’une histoire ‘Je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis’".

Ah! Ces questions d’enfants nous font transplaner vers ce qui l’essentiel de notre foi!

Diacre Luc AERENS
Professeur de pédagogie pastorale

Footer Dim

Catégorie : Opinions

Dans la même catégorie