Visite pastorale de Monseigneur Delville en Basse-Meuse : l’album photos complet et reportage à la messe de clôture !


Partager
Visite pastorale de Monseigneur Delville en Basse-Meuse : l’album photos complet et reportage à la messe de clôture !
Par Diocèse de Liège
Publié le
4 min

"Dans la diversité des vocations, nous concourrons à créer l’unité de l’humanité, c’est-à-dire le rassemblement des gens de toutes races et de toutes langues en une seule famille d’amour : « Il y aura un seul troupeau et un seul Pasteur », dit Jésus.C’est l’horizon de notre vie, de la vie de tout être humain : ne le perdons pas de vue ; ne soyons pas des mercenaires indifférents, ne soyons pas des loups violents, soyons de bons pasteurs, à l’image du Christ, qui aime chacune de ses brebis et qui veut qu’aucune ne se perde !" tels furent les mots de Monseigneur Delville lors de son homélie dimanche à Blegny lors de la messe de clôture de sa visite pastorale dans le doyenné de la Basse-Meuse.

Retrouvez toutes photos de sa visite dans le doyenné de la Basse-Meuse sur le site Diocèse de Liège CLIQUER ICI

Et ci-dessous le reportage sur la messe de clôture à Blegny.

Très belle découverte

Catherine Jamoulle

Attachée de presse de l’Évêque de Liège

Directrice du Service Presse et Communication du Diocèse de Liège

 

Mgr

Un des grands défis du XXIe siècle est de trouver un bon pasteur !

Reportage de notre envoyé spécial Hugues Morovitch dimanche à Blegny.

Pour notre Évêque, un pasteur est quelqu’un qui mène les gens en mettant de côté son profit personnel. Il a fait un parallèle entre un pasteur et un guide de troupeau de vaches, en expliquant le lien avec sa « crosse d’Évêque ».

 

Cette crosse, comme le bâton du meneur de troupeau, sert à diriger celui-ci dans le bon chemin. Un des grands défit du XXIème, est de trouver un bon pasteur !

 

Dans ces périodes de troubles, beaucoup de mauvais pasteurs foisonnent dans le monde. Des personnes qui ont la volonté de prendre le pouvoir et de mener les gens dans l’intention d’améliorer leurs propres intérêts personnels.

 

Après cette parenthèse, Monseigneur Delville a expliqué qu’une des manières de différencier un bon d’un mauvais pasteur est le lien qui unit le troupeau à son meneur. Ce qui, pour l’Évêque fait en partie sortir de l’Église cette « Fonction ». Pour lui, toutes personnes qui se mettent au service du bien de la communauté peuvent être considérées comme des pasteurs. Pour lui, le défi majeur des chrétiens d’aujourd’hui est d’être accueillant, interpellant et surtout missionnaire.

 

L’objectif d’une telle pensée est de n’avoir plus qu’un seul troupeau mené par un seul pasteur, qu’il n’y ait plus de laissé pour compte.

 

Cette célébration s’est déroulée dans la joie et la bonne humeur rythmée de chants catholiques ou non. La chorale ayant « animé » cette rencontre venait des 4 coins du doyenné de la Basse-Meuse et elle s’est créée spécialement pour la venue de notre Évêque !

 

A la fin de la cérémonie, les enfants préparant leur profession de foi sont sortis pour un lâcher de ballons auxquels étaient attachés des messages d’amour et de fraternités.

 

Lors du verre de l’amitié se déroulant après la célébration de clôture, l’Évêque a pu, une dernière fois, rencontrer ses « brebis » avant de partir.

 

Lors de ce rassemblement, le Doyen de la Basse-Meuse, Joseph Desonay a répondu à deux questions.

La première était de savoir comment il avait perçu la visite de l’Évêque. Pour lui, grâce à l’attitude, la présence et l’écoute de l’Évêque a favorisé la proximité. Cette rencontre d’une semaine s’est déroulée sous la bannière de la joie et de la bonne humeur. Cette rencontre a permis aussi à des gens de la catéchèse, qui font le même travail dans les différentes unités pastorales de se rencontrer.

La seconde question portait sur 3 moments de la visite qu’il a appréciés particulièrement.

Le premier moment est l’échange qui s’est déroulé lundi soir.

Le second moment est la visite des petits Lourdes à Bassenge.

Le troisième moment est la visite à l’école technique et professionnelle de Saint-Joseph à Visé, qui a aussi marqué les élèves impressionnés de voir que l’Évêque s’était déplacé pour eux seulement.

blegny

Service Presse et Communication du Diocèse de Liège CLIQUER ICI

 

 


Dans la même catégorie