Frère Marc, fondateur de la Fraternité de Tibériade passe la main


Partager
Frère Marc, fondateur de la Fraternité de Tibériade passe la main
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
4 min

Frère Marc TibériadeLe Frère Marc a décidé de passer la main. Dans quelques mois, il reviendra à Lavaux et sera un frère parmi les autres frères. En attendant, il vit dans un monastère et se consacre à la prière. Il prend aussi un repos bien mérité. Frère Bart et le Conseil veillent sur la communauté. En septembre, des élections auront lieu pour désigner un nouveau serviteur général. Frère Marc se confie dans une lettre.

A 12 ans, celui qui allait devenir bien des années plus tard Frère Marc aimait passer du temps dans une cabane isolée. Il y bricolait, y priait tout en découvrant l'Eglise. Quinze ans plus tard, son rêve ou plutôt comme il dit, l'espérance qui brûlait en lui se réalise: ''donner à l'Eglise une petite fraternité, quelques frères et soeurs dociles à l'Esprit Saint qui vivraient dans la douceur et l'humilité pour répondre aux appels de l'Eglise et de notre temps, qui annonceraient Jésus, le témoigneraient dans l'unité et la prière et par l'humble travail de leurs mains.'' Il lui donne le nom de Fraternité de Tibériade et s'installe à Lavaux-Sainte-Anne.

La lettre de Frère Marc

Frère Marc écrit:
Chers amis du Christ,
Depuis deux mois, je me retrouve dans un monastère pour un temps de prière, de formation spirituelle et humaine et de repos. J’y ai reçu, il y a 38 ans, durant la nuit de Pâques, mon appel à suivre Jésus dans le célibat d'amour et celui de fonder Tibériade: c'est un retour aux sources.
Après 36 ans de service comme serviteur et comme fondateur, je vois cette belle Fraternité comme un cadeau magnifique que le Seigneur donne à son Église. En toute humilité, j'y vois l'œuvre de Dieu à travers le merveilleux don de mes frères et sœurs qui se livrent sans compter.
Le Seigneur parle à travers le temps, les événements et à travers les frères et sœurs. J'ai vu la grâce de Dieu à l’œuvre et j’ai vu mes limites. Au plus profond de mon cœur, il m'a semblé bon, avec le conseil, de remettre mon service de responsable de la Fraternité et de revenir à Tibériade, dans quelques temps, comme frère parmi mes frères.
Il n'est pas facile de lâcher-prise… Cela fait partie de toute fondation de remettre sans cesse l'œuvre que Dieu nous confie entre ses Mains afin qu'elle demeure envers et contre tout ''Son œuvre à Lui''.

Je m'éloigne donc pour un temps de cette terre bien aimée et bénie de Tibériade pour vivre un pèlerinage intérieur et découvrir davantage cette terre profonde de mon cœur où habite le Christ, là où le doux murmure de l'Esprit-Saint est comme une source qui crie ''Va vers le Père''.
Actuellement, Frère Bart avec le conseil accompagne et veille sur la communauté.
C'est magnifique de voir le bon travail qu'ils effectuent ensemble.
Chacun se déploie selon sa grâce; tout cela se vit dans une belle charité, vérité et unité.
C'est le temps de dissocier l'exercice de l'autorité de celui de fondateur: c'est pourquoi, en septembre prochain sera choisi un nouveau serviteur général. Faisons confiance à l'Esprit-Saint qui inspirera nos frères et nos sœurs. C'est une étape de maturité que la Fraternité est en train de vivre, une étape nécessaire pour sa croissance.
Nous pouvons donc nous en réjouir et être dans l’espérance !

Souvent m'habite une image: par la grâce de Dieu, un bel œuf a été pondu! (vous savez que j'aime les poules!)
Eh bien, si je ne veux pas casser cette belle couvée, c'est l'heure pour moi de me retirer et de découvrir une nouvelle manière de servir Tibériade; choisir la conversion, la fécondité et la sainteté. Et recevoir d'En-Haut ce que mes frères et sœurs me donneront à vivre comme service, comme mission, tout en veillant au charisme propre à Tibériade.
Tout cela est ''hard'' comme disent les jeunes, mais j'ai la chance d'être bien accompagné et d'être aimé de mes frères et sœurs. C'est passionnant de suivre Jésus dans son mystère de Pâques, de mourir avec Lui pour ressusciter avec Lui. Merci à Toi, Jésus, Seigneur de la Vie !
Je vous dis ''Merci'' pour ce que j'ai reçu de vous comme soutien depuis tant d'années!
La vie avec le Christ continue: nous n'avons pas fini de nous aimer, de nous servir, de nous rencontrer!
A très bientôt, dans quelques mois, à Tibériade !

J'ose vous demander, comme François de Rome, de prier pour chacun des frères et sœurs et pour moi.
Croyez bien que je vous porte tous et chacun dans ma prière.

Frère Marc, le 25 mars 2015, jour de l'Annonciation.
''Gloire à Dieu pour tout !''
''Dieu ne peut qu'aimer !''

Info et Photo du Diocèse de Namur


Dans la même catégorie