Attentat de Tunis : condamnation ferme du Saint-Siège


Partager
Attentat de Tunis : condamnation ferme du Saint-Siège
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
3 min

Parolin--672x359La Tunisie a été frappée mercredi par une attaque terroriste, qui a fait 22 morts, dont une touriste belge. De nombreuses réactions ont condamné cet acte, dont le Vatican qui parle d’acte « extrêmement cruel et inhumain, absolument inconcevable, à condamner dans les termes les plus fermes ».

Pour rappel, hier, deux hommes armés ont ouvert le feu sur des touristes à leur arrivée devant le musée du Bardo, attenant au Parlement à Tunis, avant de s'y retrancher avec des otages. Les forces de l'ordre tunisiennes ont ensuite donné l'assaut, tuant deux assaillants. Mais le bilan de la fusillade est lourd : il s'élève pour le moment à 22 morts et 42 blessés.

Les réactions ne sont pas faites attendre. Le Premier ministre tunisien a dénoncé une « attaque lâche qui vise l'économie tunisienne ». La France, par la voix de son président, François Hollande, a également condamné cet attentat, et assuré les autorités de Tunis de son soutien. Condamnation ferme également de John Kerry, le Secrétaire d'Etat américain, et de Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l'ONU.

Du côté du Saint-Siège aussi, la condamnation est ferme. Le cardinal Secrétaire d’Etat Pietro Parolin (photo) a déclaré sur les ondes de Radio Vatican : « C'est une chose extrêmement cruelle et inhumaine, absolument inconcevable, à condamner dans les termes les plus fermes. Nous devons espérer qu'il n'y ait plus de violence commise au nom de Dieu ». Le Secrétaire d’Etat du Vatican a, par ailleurs, envoyé ce jeudi un télégramme à Mgr Ilario Antoniazzi, l'archevêque de la capitale tunisienne dans lequel il dit que la pape s’associe à la douleur des familles des victimes et qu’il réitère sa condamnation de tout acte contre le caractère sacré de l’être humain : « Informé du grave attentat terroriste qui a frappé hier la ville de Tunis et qui a provoqué de nombreux morts et blessés, sa Sainteté le Pape François, en réitérant sa ferme condamnation de tout acte contre la paix et la sacralité de la vie humaine, s'associe par la prière à la peine des familles endeuillées, à toutes les personnes touchées par ce drame ainsi qu'au peuple tunisien tout entier éprouvé.

Il demande au Seigneur d'accueillir dans sa paix les personnes décédées et de réconforter celles qui sont gravement blessées. En gage de consolation, le Pape demande à Dieu de faire descendre sur tous l'abondance de ses bénédictions ».

On a appris ce jeudi qu’une ressortissante belge figure parmi les touristes tués. Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a indiqué à l'agence Belga qu'il avait présenté les condoléances du gouvernement et toute sa sympathie à la famille et aux proches de la victime. Son identité n'a pas été révélée, mais on sait que son mari a été blessé lors de l’attentat.

Avec Radio Vatican


Dans la même catégorie