11.000 chômeurs ont refusé un emploi en Belgique


Partager
11.000 chômeurs ont refusé un emploi en Belgique
Par Christophe Herinckx
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
1 min

Menschenmenge überquert eine Straße in London

Du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2013, c'est précisément 10.781 chômeurs qui ont refusé un "emploi convenable" en Belgique.

Par ailleurs, au cours de la même période, 625 personnes sans emploi ont refusé de suivre une formation qui leur était proposée. Ces chiffres émanent des quatre services régionaux pour l'emploi (Forem, Actiris, VDAB et ADG), et ont été dévoilés cette semaine par le ministre Kris Peeters, en réponse à une question parlementaire.

Il faut rappeler que, pour pouvoir bénéficier d'allocations de chômage, le demandeur d'emploi doit satisfaire à un certain nombre de conditions, notamment celle d'être "chômeur involontaire". Il ne peut dès lors refuser un emploi convenable ou une formation qui lui seraient proposés par l'office régional où il est inscrit, sous peine de sanction.

Entre 2009 et 2013, quelque 7.000 chômeurs wallons et plus de 3.000 chômeurs flamands ont refusé un emploi. Et de 2010 à 2013, 3.787 chômeurs ont fait l’objet d’une sanction de l’Onem, et vu leurs allocations de chômage suspendues ou supprimées. On constate toutefois que le nombre de sanctions tend actuellement à baisser, surtout en Wallonie.

C.H. (avec Belga)

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie