Voeux de Mgr Hudsyn : “je nous souhaite d’ouvrir des chemins de paix”


Partager
Voeux de Mgr Hudsyn : “je nous souhaite d’ouvrir des chemins de paix”
Par Anne-Françoise de Beaudrap
Publié le - Modifié le
3 min

Joyeuse animation ce 11 janvier au Centre pastoral du Brabant wallon! Ils étaient nombreux à avoir répondu à l'invitation de Mgr Hudsyn en ce début d'année.

Mgr Hudsyn

Les vœux de l'évêque du Brabant wallon étaient évidemment emprunts d'émotion puisqu'au même moment, des milliers de personnes marchaient dans les rues... Mgr Hudsyn y a fait allusion: "Qu’allons-nous nous souhaiter? En 2014, il me semble que nous avons connu une année saturée de violence: à Gaza, en Syrie, en Irak, en Centre-Afrique, en Ukraine… Avec son funèbre cortège de massacres, de personnes déplacées, de prises et d’exécutions d’otages. A une tout autre échelle, Dieu merci, la fin de l’année a connu chez nous de fortes tensions politiques puis sociales qui, heureusement, se sont quelque peu apaisées.
Nous pouvions donc espérer pouvoir nous souhaiter - et souhaiter au monde - un peu plus de sérénité et de paix. Mais les événements dramatiques de ces derniers jours, et cette fois, près de chez nous, ont remis tous les clignotants au rouge. A cette heure, à Paris, à Bruxelles, beaucoup sont là, pour dire, malgré la colère, et le ressentiment qui couvent, qu’ils ne veulent pas céder aux extrémismes, à la haine, ni non plus aux amalgames. Je crois que c’est peut-être un tournant qui est en train de se vivre entre nous et l’Islam modéré dans nos pays au vu des très nombreuses déclarations conjointes de responsables religieux chrétiens, juifs et musulmans qui se sont faites ces derniers jours à Rome, en France et en Belgique."

Des artisans de paix

Vicariat du Brabant wallonL'évêque du Brabant wallon adresse alors des vœux pour 2015: "je voudrais nous souhaiter d’ouvrir à temps et à contretemps des chemins de paix, avec les armes évangéliques de la paix: l’écoute attentive de l’autre; le dialogue persévérant; la non-violence; la concertation et la négociation au plan social et politique; le courage du premier pas; le souci de la justice sans laquelle il n’y a pas de paix durable; mais aussi le souci de mieux connaître l’autre, sans céder aux simplismes faciles et confortables.
C’est notre affaire à tous. C’est un chemin d’humanité qui s’invente au quotidien: dans nos familles, dans les couples; à l’école et à l’université; au travail et dans les lieux de loisirs; dans la vie associative; dans nos engagements sociaux, politiques et culturels; mais aussi dans nos communautés chrétiennes et dans tout ce qui peut favoriser le dialogue œcuménique, interreligieux et interconvictionnel."

Que rien ne te trouble

Mgr Jean-Luc Hudsyn a ensuite passé en revue les différents chantiers pastoraux qui attendent l'Eglise du Brabant wallon: la création des unités pastorales, l'évolution de la catéchèse, la formation des prêtres, diacres et animateurs pastoraux... Il a également fait allusion aux visites pastorales de Mgr Léonard qui, dans chaque déplacement, a "soutenu ces options pastorales". La conclusion de ces vœux s'est faite en musique: "Et si on se disait « bonne année » en chantant et en priant les uns pour les autres avec Thérèse d’Avila dont nous fêtons cette année les 500 ans de la naissance, elle qui nous dit: Nada te turbe - que rien ne te trouble, que rien ne t’effraye, rien ne manque à celui qui aime Dieu!"

A.-F. de Beaudrap

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie