Charleroi – 10.000 logements potentiellement inoccupés


Partager
Charleroi – 10.000 logements potentiellement inoccupés
Par Manu Van Lier
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

Charleroi03A Charleroi, plus de 10.000 logements pourraient être inoccupés. La ville va mener son enquête et informer les propriétaires sur possibilités de remettre leur bien sur le marché immobilier.

10.853 compteurs présentent des indices inférieurs au seuil minimal d’occupation, soit 5 mètres cubes d’eau et 10 kilowatt/heure d’électricité par an. Quand on sait que l’entité de Charleroi compte 97 000 boîtes aux lettres pour 90 000 logements individuels et collectifs, cela représente un peu plus de 10 % du parc résidentiel ! Il faut donc réagir…

L’année dernière, à Bruxelles, 178 propriétaires de biens immobiliers inoccupés se sont vus infliger des amendes pour un montant total de 200.000 euros. Mais en Wallonie, c’est une approche différente qui est privilégiée. Elle consiste à prévenir et à informer plutôt qu’à taxer directement.

Ainsi que l'indique La Libre de ce 28 janvier 2015, lors du dernier conseil communal à Charleroi, l’échevine Ornella Cencig a confirmé l’envoi de questionnaires à 5 000 propriétaires tirés au sort. Ceux-ci seront appelés à s’expliquer sur les raisons de ces consommations très faibles. L’échevine a rappelé que divers motifs d’absence sont possibles, comme une hospitalisation de longue durée, un séjour à l’étranger ou encore une admission temporaire en maison de retraite…

Ornella Cencig estime que ce n’est qu’à l’issue de cette analyse que le taux final d’habitations réellement inoccupées pourra être observé et que des mesures concrètes pourront alors être mises en place pour remettre un maximum de biens sur le marché immobilier.

MVL (d'après La Libre)

 

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie