Brabant wallon : Mgr Hudsyn précise les orientations de la catéchèse pour les enfants


Partager
Brabant wallon : Mgr Hudsyn précise les orientations de la catéchèse pour les enfants
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
4 min

Mgr HudsynEn ce début d’année pastorale, Mgr Jean-Luc Hudsyn, évêque auxiliaire du Brabant wallon, a publié une lettre pastorale dans le but préciser les orientations qui seront prises, pour la catéchèse des enfants. "Vu l’enjeu - qui est essentiellement missionnaire - j’y consacrerai l’entièreté de cette communication pastorale", précise-t-il d’emblée.

Si Mgr Hudsyn consacre sa lettre aux orientations pour la catéchèse des enfants, ce n’est pas parce que les autres projets, initiatives ou événements ne soient pas importants. "Dieu sait si tant de questions nous habitent le cœur, ne fut-ce que devant toute cette violence qui s’est déchaînée durant cet été particulièrement meurtrier… Mais si je m’en tiens à ce sujet c’est qu’il concerne en fait toutes les communautés et chacun dans la communauté", écrit-il.

Il précise que la pédagogie adoptée - celle de l’initiation - procède en quelque sorte par "immersion"! "On va non seulement parler aux enfants de la foi, de ce qu’est la vie chrétienne: on va aussi leur permettre d’en faire l’expérience en participant à la liturgie, à la vie de la paroisse."

Et d’ajouter: "Ainsi, quand les équipes de catéchèse rejoindront les assemblées eucharistiques, comme cela se fera davantage, quand enfants et parents participeront aux 'Dimanche autrement', c’est notre attitude à tous qui sera évangélisatrice… ou pas! La bienveillance avec laquelle ils se sentiront accueillis, la qualité avec laquelle les lecteurs liront la Parole de Dieu, le choix des chants que l’on fera, le clin d’oeil amical à la maman qui n’est pas une habituée de la messe… tout cela - et donc chacun de nous -peuvent catéchiser, être signe de la Bonne Nouvelle et ouvrir les portes de la foi".

Mgr Hudsyn rappelle les orientations données par les évêques de Belgique, qui sont partis d’un constat, à savoir qu’il est clair aujourd’hui que "pour la plupart des enfants confiés aux catéchistes et pour leurs parents, on ne peut plus présupposer que la foi est bien connue ni dans son contenu ni dans ce qu’elle est: une adhésion personnelle au Christ, une communion avec Dieu, un lien avec la communauté des chrétiens, un engagement à vivre au service de tous".

L’évêque auxiliaire du Brabant wallon explique donc le cheminement continu qui permettra aux jeunes de devenir chrétien. "Pour réaliser cela, il nous faut mettre en place un temps d’initiation continue. Sans cette interruption qu’on connaissait entre la préparation à la première communion et la préparation à la profession de foi. Nous gardons la durée que prenaient ces deux étapes : nous aurons ainsi une initiation à la foi de trois ans (de la troisième à la cinquième année primaire)".

Ces trois ans d’initiation chrétienne seront précédés d’une invitation à des rencontres d’éveil à la foi au cours de la deuxième année primaire : des activités en nombre limité pour faire connaissance avec Jésus (autour de Noël et de Pâques), avec la paroisse et déjà apprendre à prier le Notre Père.

"Situons dès à présent ce qui sera aussi proposé après les trois ans d’initiation. A ce moment, les jeunes auront reçu les trois sacrements dits de « l’initiation chrétienne » : le baptême, la confirmation et l’eucharistie. Ils seront alors invités à participer librement durant deux ans à des groupes 'Grandir dans la foi'. Régulièrement, entre jeunes de 11 à 13 ans, ils pourront approfondir leur foi dans l’amitié et la convivialité", écrit l’évêque.

Il détaille ensuite les différents sacrements et leur sens. En conclusion, Mgr Hudsyn remercie les prêtres, diacres, animateurs pastoraux, catéchistes, parents mais aussi paroissiens qui entrent dans ce temps de changement. "Cela va demander confiance, adaptation, ajustement pour vous et pour nous, mais aussi et plus fondamentalement encore, conversion". Rappelant que le pape lui-même nous encourage à avoir l’audace de tracer des voies nouvelles, il termine sa lettre pastorale par ces mots: "Merci à vous qui portez ce souci de l’annonce aux plus jeunes parmi nous, à leurs parents, à ceux d’entre eux qui semblent éloignés de la foi, souvent à distance de nos communautés : ils n’en sont pas moins des guetteurs d’espérance. Le Seigneur nous les confie!"

Lire l'intégralité de la lettre pastorale de Mgr Hudsyn

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie