Liège : la paix au centre du message de Mgr Delville


Partager
Liège : la paix au centre du message de Mgr Delville
Par Jean-Jacques Durré
Publié le
2 min

Delville 7C'est une tradition le 21 juillet, jour de fête nationale, le Ted Deum résonne en la cathédrale de Liège en présence de nombreux invités de tous horizons. Cette année, l’évêque Mgr Jean-Pierre Delville, a prononcé un mot d'introduction en homme de Paix qu'il est. N'hésitant pas à comparer la Belgique à un creuset de la paix, à nous inviter à y travailler, à s'engager sur la voie de la rencontre, de la justice et du respect mutuel.

D’emblée, Mgr Delville a rappelé que la fête nationale se déroule au moment de gestation des gouvernements régionaux et du gouvernement fédéral. « Ceux-ci devront mettre en œuvre la réforme de l’État obtenue après tant de travail persévérant. C’est donc un moment d’espérance que nous vivons et un moment de reconnaissance pour le travail accompli. Reconnaissance aussi pour l’anniversaire précis de prestation de serment de notre nouveau roi Philippe et pour sa première année de règne », a dit l’évêque de Liège.

Pour Mgr Delville, dans ce temps de reconnaissance et d’espérance, il est bien besoin de prier pour l’avenir du pays et de ses régions, tout en rendant grâce pour le chemin parcouru. Faisant allusion aux prochaines commémorations des 3 et 4 août prochains à Liège, qui marqueront le début de la guerre 14-18, Mgr Delville a tenu à rappeler que tant de conflits perdurent dans le monde : au Sud-Soudan, en Somalie, en Centre-Afrique, en Palestine et en Ukraine. « Plus que jamais nos esprits doivent être éveillés à la réalisation de la paix. Le pape François nous en donne un exemple constant par son souci de rapprocher les peuples en guerre et de donner une place à ceux qui sont forcés par les circonstances d’émigrer de leur pays », a-t-il dit.

Lire le message de Mgr Delville

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie