Le “co-sleeping” serait la première cause entraînant la mort subite du nourrisson


Partager
Le “co-sleeping” serait la première cause entraînant la mort subite du nourrisson
Par La rédaction
Publié le
2 min

bebe

Une étude américaine publiée lundi met en cause le sommeil partagé, "co-sleeping", des parents et de leur bébé comme premier facteur pouvant causer la mort subite des bébés et nourrissons.

La mort subite est la première cause de décès des nourrissons âgés de moins d’un an. Les théories comme l’apnée, le reflux ou le rhume sont souvent évoquées pour expliquer les causes de ce brusque arrêt de la vie. Une étude américaine publiée lundi dans le journal "Pediatrics" vient toutefois de mettre en lumière une nouvelle cause de ce type de décès.

Se basant sur des statistiques en provenance de 24 états américains, les chercheurs ont constaté que pas moins de 69% des bébés victimes de mort subite sont décédés alors qu’ils partageaient le même lit qu’un adulte. Les statistiques révèlent également que le "co-sleeping" est plus mortel pour les nourrissons de moins de trois mois (73,8%) que pour les bébés de 4 à 12 mois (58.9%).

Selon la même analyse, les bébés plus âgés qui ont été retrouvés sans vie dans leur berceau étaient le plus souvent couchés sur le ventre en présence de peluches ou d’une couverture. Les chercheurs ont analysé 8.207 cas de nourrissons et enfants en bas âges décédés pendant leur sommeil entre 2004 et 2012.

L’académie américaine des pédiatres a réagit en invitant les parents à coucher leurs enfants sur le dos, dans un berceau vide. Ils recommandent aux parents de ne pas s’allonger avec leur enfants pour éviter tout risque d’étouffement.

ST (avec Le Soir)

Catégorie : International

Dans la même catégorie