Gros coup de pouce de Belfius à l’Arche de Marie


Partager
Gros coup de pouce de Belfius à l’Arche de Marie
Par La rédaction
Publié le
2 min

arche

Ce mardi 8 juillet, l’asbl L’Arche de Marie a reçu un chèque de 1.000 euros de la part de la banque Belfius dans le cadre du système "microparrainages" que l’asbl a mis sur pied avec la Fondation Roi Baudouin.

La banque Belfius a récemment été récompensée pour l’architecture de son agence implantée à Chaumont-Gistoux. C’est finalement l’Arche de Marie qui est l’heureuse bénéficiaire de ce généreux chèque. La cellule d’accueil de douze personnes handicapées mentales se servira de la somme léguée pour rénover les corniches de son bâtiment.

Ne bénéficiant d’aucun subside, l’Arche de Marie a imaginé un système de "microparrainages" avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin. C’est grâce à ce système qu’elle s’est vue offrir la prime qu’avait gagnée la banque Belfius l'année dernière. Son agence de Chaumont-Gistoux avait en effet reçu le Prix de l’urbanisme et de l’architecture 2013 de la province du Brabant wallon. "Il nous a semblé opportun de faire passer les valeurs sociétales de notre banque en offrant un coup de pouce au personnel et à la vingtaine de bénévoles de ce centre de jour, pour les soutenir utilement et concrètement dans leur action au quotidien," confie Marc Guilmot de la SCRL Belfius Vallée de la Dyle, dans les colonnes du journal Le Soir.

L’Arche de Marie est un centre jour implanté à Rixensart. Depuis une dizaine d’années, l'association dispose d’un bâtiment permettant l’accueil d’une quarantaine d’adultes à déficience mentale. Elle a pour objectif d’améliorer l’autonomie, le savoir et le bien être des adultes de 24 à 50 ans qui la fréquentent. Depuis son ouverture, elle s’est vue contrainte de restreindre ses locaux et ne bénéficie plus que de douze places en accueil de jour. C’est donc à tour de rôle que les bénéficiaires fréquentent l’Arche de Marie qui leur propose toute une série d’activité : ateliers culinaires, artistiques, physiques, sorties culturelles et bien d’autres encore. Les bénéficaires qui le souhaitent peuvent également se mettre au service de différentes institutions, comme la Croix Rouge, la Ferme de Froidmont… Une table d’hôtes de dix couverts est également ouverte tous les premiers mardis du mois. ST (d’après Le Soir)

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie