En route vers une coalition “suédoise”


Partager
En route vers une coalition “suédoise”
Par Angélique Tasiaux
Journaliste de CathoBel
Publié le
2 min

SuèdeLa tension montait… Et le lendemain de la fête nationale, le dénouement semble proche. Petit retour sur les faits et gestes de ces dernières heures.

Durant le mois de juillet, l'Open VLD a réclamé à corps et à cri sa participation au niveau régional. C'est chose faite depuis ce jour, comme en témoigne l'annonce conjointe des présidents de partis flamands, avec une Gwendolyn Rutten flamboyante et souriante, aux côtés de Bart De Wever, Geert Bourgeois et Wouter Beke, sans oublier Kris Peeters, Premier ministre potentiel.

Toujours, ce 22 juillet, le conseil du MR a voté à l'unanimité en faveur des pourparlers pour une participation du parti au gouvernement fédéral. Les membres du parti libéral se disent prêts à assumer le fait d'être le seul et unique parti francophone associé aux débats. Une option qui semble approuvée par les électeurs libéraux, qui soutenaient de telles négociations à 70% des effectifs, dans un récent sondage.

Un gouvernement économique

Durant l'après-midi, le site de La Libre a révélé un courriel envoyé par Charles Michel, qui confirme ce cas de figure : "Au terme de la mission d'information, nous sommes en mesure d'entamer les négociations sur le programme du gouvernement avec trois autres formations politiques, CD&V, NV-A et Open VLD.(…) Dans cette négociation, nous ne nous lançons pas dans une nouvelle aventure institutionnelle. La précipitation du PS et du CDH à s'engager ensemble à Bruxelles et en Wallonie a été un choix lourd de conséquences, créant un climat pré séparatiste. Nous l'avons dénoncé avec force."

Une double nomination

Maintenue à 17h, la rencontre du Roi et de Charles Michel s'est rapidement clôturée, pour laisser la place à l'arrivée de Kris Peeters; le président du MR ayant été, à sa demande, déchargé de sa charge d'informateur. Dans le quart d'heure suivant, les deux hommes politiques ont été nommés conjointement formateurs, par le Roi. Cette double nomination scelle, emblématiquement, deux communautés linguistiques.

A. T.

Catégorie : Non classé

Dans la même catégorie