A Namur, les motards s’invitent à la messe des forains


Partager
A Namur, les motards s’invitent à la messe des forains
Par La rédaction
Publié le
3 min

Motards

Mardi 15 juillet, la messe des forains a été célébrée par Mgr Vancottem en plein cœur de la foire de Namur.

Il est revenu, le temps de la foire de Namur, à la plus grande joie des enfants, et de ceux qui en ont conservé l’âme. Pour la deuxième année consécutive, la piste des autos-tamponneuses a accueilli hier matin un événement particulier. La messe des forains a été célébrée par Mgr Rémy Vancottem, l’évêque de Namur et l’abbé Alain Goffinet, aumônier des forains. Cette année, une bénédiction des motards a suivi l’eucharistie. De nombreux motards du club Niglo étaient présents pour rendre hommage à l’un des leurs, disparu dernièrement.

Cette deuxième édition de la messe des forains s’est tenue en présence d’une assemblée hétéroclite. Il y avait bien sûr des forains, installés sur la foire durant tout ce mois de juillet, sans oublier la présence des fidèles de la paroisse Saint-Nicolas de Namur, venus en voisins. Il y avait aussi des membres du club Niglo, cette association rassemblant des gens du voyage autour de leur passion pour la moto. Tous étaient là pour confier au Seigneur leurs joies, leurs soucis mais aussi leurs peines. En début de messe, l’abbé Alain Goffinet a rendu un hommage particulier à Sonia et Marie-France, deux foraines assassinées, de même qu’à Maxime, motard du club Niglo, mort à l’âge de 27 ans.

Rendre gloire à Dieu pour les moments de divertissement

L’office s’est poursuivi dans une ambiance festive, au rythme des chants entonnés par l’abbé Goffinet. Sur l’air de la chanson de Michel Sardou, ''Les Lacs du Connemara'', le psaume a célébré la Création. Dans son homélie, Mgr Vancottem demanda aux personnes présentes de toujours louer Dieu pour ce qu’il a créé. ''Comment ne pas rendre gloire à Dieu, quand on est en balade à moto, au contact de cette nature merveilleuse, sur les routes de campagne?'' a-t-il adressé aux motards.
Aux forains, l’évêque de Namur demanda de rendre grâce à Dieu pour les moments de divertissement offerts aux visiteurs, parfois minés par la morosité de la vie. Et en écho à l’évangile choisi pour l’occasion – la parabole du Royaume des Cieux comparable à une graine de moutarde –, Mgr Vancottem rappela que le cœur de l’homme est toujours rempli de petites touches d’amitié, d’espérance et de solidarité. ''On ne les remarque pas toujours, elles sont discrètes'', dit-t-il encore. ''Et pourtant c’est ce qui sauve le monde. C’est ce qui aide les gens à vivre.''
Après la messe, Mgr Vancottem est parti à la rencontre de la quarantaine de motards qui avaient fait le déplacement jusque Namur. Des Wallons, des Flamands, et même des Luxembourgeois et des Français. Ils étaient là pour célébrer la mémoire de leur ami Maxime, forain lui aussi, disparu trop tôt dans un accident de la route. L’évêque a prié pour les motards, ''particulièrement vulnérables sur les routes'', avant de circuler entre les motos et leurs conducteurs pour la bénédiction de circonstance.

S.T./A.S. (diocèse de Namur)

Crédit Photo : Diocèse de Namur

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie