Fermeture prochaine du couvent de Libramont


Partager
Fermeture prochaine du couvent de Libramont
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
3 min

Triste nouvelle à Libramont: le couvent des frères de St-Jean fermera ses portes le 1er novembre.

libramont_CmteStJean

La semaine passée, la Communauté St-Jean (fondée en 1975) a rendu publique sa décision de fermer cinq de ses couvents dans le monde. Cette décision fait suite au nombre de frères, perçu comme trop peu élevé par rapport au nombre de couvents. La Communauté comporte en effet près de 400 frères pour une soixantaine de prieurés. En Belgique, on en compte trois: deux couvents masculins (à Jette et Libramont), ainsi qu’un couvent de sœurs contemplatives à Banneux.

Le 21 juin, les supérieurs de la Communauté ont finalement décidé que le prieuré de Libramont fera partie des cinq couvents appelés à disparaître après vingt ans sur place.

Fermeture St-Jean Libramont

Communiqué sur www.stjean-libramont.be

Le programme est déjà connu: si les retraites scolaires décidées pour le 1er trimestre auront bien lieu, les activités s’arrêteront le 1er novembre. Ce jour-là, une messe présidée par l’évêque de Namur, Mgr Vancottem, marquera la fin de la présence des "Petits-gris" (du nom de leur habit sombre). Le prieur général de la Communauté St-Jean, le TRP Thomas, sera également présent. On se doute que cette décision n’a pas été prise de gaité de cœur par les instances de la Communauté.

Pourquoi cette fermeture?

L’annonce de cette fermeture a surpris l’ensemble des fidèles. Il est vrai que les nombreuses activités du couvent l’ont rendu incontournable dans les lieux de spiritualité en Belgique. Alors pourquoi se résoudre à fermer un lieu aussi fréquenté?

Il semble que la récente affaire de relations sexuelles entre jeunes au cours d’une retraite scolaire n’ait pas eu d’incidence sur l’avenir du couvent, puisque l’affaire date du mois de mai tandis que la décision de la Communauté St-Jean aurait été prise vers mars.

Selon des sources internes à la Communauté Saint-Jean, le couvent de Libramont a en quelque sorte "payé" le fait qu’il y ait trois couvents sur un territoire aussi réduit que la Belgique. Il semble que la Communauté préfère, pour l’instant, se cantonner à un couvent masculin et un couvent féminin.

L’avenir de Libramont reste en suspens

Malgré le soutien inconditionnel de l’évêque de Namur, les huit frères de St-Jean partiront donc dans quelques mois. Une déconvenue, tant pour le diocèse que pour les fidèles, puisque le couvent de Libramont s’était imposé comme l’un des lieux de retraite les plus courus de Wallonie. Festival des Familles, retraites pour jeunes, blocus pour étudiants, week-end pour couples: les activités ne manquaient pas. Des propositions qui vont maintenant disparaître et entraîner un "vide" dans le diocèse.

Face à cette baisse brutale de l’offre spirituelle, comment réagir? Tout d'abord, le fr. Jean-Marie restera au couvent afin d’assurer la messe quotidienne, ainsi qu'une "soirée st Jean" (vêpres, adoration, messe, conférence). Mgr Vancottem tient en effet à ce qu’un centre spirituel subsiste à Libramont.
Pour l’instant, un appel à d’autres communautés n’est pas à exclure. Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois que le couvent change de propriétaire puisqu’il était occupé à l’origine par des Dominicains.

M.B.

 

Erratum: on nous signale qu'il existe également un couvent de frères à Banneux <www.stjean-banneux.com>

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie