Agents pastoraux décédés en 2013


Partager
Agents pastoraux décédés en 2013
Par Angélique Tasiaux
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

carte_mondeL'an dernier, 22 agents pastoraux ont perdu la vie de manière violente. Le double du nombre enregistré pour l'année 2012. L'Amérique latine détient le triste record du nombre le plus élevé de meurtres. Et avec sept décès, la Colombie est le pays en tête de classement pour la cinquième fois.

Parmi ces 22 agents pastoraux décédés, 19 étaient prêtres, une religieuse et deux laïcs.

En parcourant les rares nouvelles que l’on parvient à recueillir à propos des opérateurs pastoraux qui ont perdu la vie en 2013, on observe, une fois encore, que la majeure partie d’entre eux ont été tués suite à des tentatives de vol à main armée ou de cambriolage, dans certains cas après une agression brutale et féroce, signe d’un climat de déliquescence morale et de pauvreté économique et culturelle, qui génère violence et mépris pour la vie humaine. Tous vivaient dans ces contextes humains et sociaux en annonçant le message évangélique sans accomplir de gestes éclatants mais en témoignant leur foi dans l’humilité de la vie quotidienne.

Pas d'appellation spécifique

Le terme de "martyrs" n’est pas employé de manière voulue, si ce n’est dans son sens étymologique de "témoins" afin de ne pas entrer dans le mérite en ce qui concerne le jugement que l’Eglise pourra éventuellement donner sur certains d’entre eux ainsi qu’à cause de la quantité limitée de nouvelles qu’il est possible de recueillir sur leur vie et les circonstances de leur mort.

Sur cette liste de 22 agents décédés, il faudra peut-être ajouter le nom de ceux dont l'institution est sans nouvelle depuis de longs mois, parmi lesquels le père Paolo Dall’Oglio en Syrie ou trois prêtres congolais Augustins de l'Assomption, enlevés au Nord Kivu (RDC) en octobre 2012.

Sans compter le calvaire de nombreux inconnus

Bien des chrétiens subissent des outrages du fait de leur appartenance religieuse. Le pape François leur a rendu hommage, il y a quelques mois. "Pensons à tous ces frères et sœurs chrétiens qui souffrent des persécutions à cause de leur foi. Ils sont si nombreux. Sans doute beaucoup plus qu’aux premiers siècles. Jésus est avec eux. Nous aussi, nous sommes unis à eux par notre prière et notre affection. Nous avons aussi de l’admiration pour leur courage et leur témoignage. Ce sont nos frères et sœurs, qui, dans tant de parties du monde, souffrent en raison de leur fidélité à Jésus Christ. Nous les saluons de tout cœur et avec affection". (Angelus du 17 novembre 2013).

A.T. (avec fides)

Catégorie : Non classé

Dans la même catégorie