S’il te plaît, fais-moi mourir….


Partager
S’il te plaît, fais-moi mourir….
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
2 min

OlivierBonnewijn

"S’il te plaît, abrège mes souffrances. Je n’en peux plus. Je suis un poids pour tout le monde. Je souffre trop. Fais-moi mourir." ... Comment accueillir une telle demande qui émane d’un parent âgé, d’un conjoint, d’un jeune, d’un ami, d’un patient?

Invité par le Frère Benjamin Kabongo Ngeleka, responsable de l’Unité Pastorale de la Woluwe, le chanoine Olivier Bonnewijn essaiera de répondre à cet appel lors de la conférence-débat organisée ce jeudi 20 février à 20h15 en la Paroisse Notre-Dame des Grâces. Olivier Bonnewijn est prêtre, professeur à la faculté jésuite de théologie à Bruxelles (IET), auteur de plusieurs livres et Vicaire épiscopal pour la formation dans le diocèse de Malines-Bruxelles.

Voici deux ans, Olivier Bonnewijn a été interrogé par les sénateurs belges dans le cadre d’un colloque parlementaire. Il a tenté de dégager une réponse véritablement humaine à la demande d’euthanasie. Son livre est d'ailleurs né de questions posées à quatre philosophes ou théologiens lors d’un colloque parlementaire. C’était en 2012. On y évoquait un élargissement de la loi aux mineurs, mais aussi un éventuel élargissement aux personnes handicapées. L’auteur, prêtre catholique, y était interrogé. Etaient également présents des représentants du judaïsme, de l’islam et de la pensée laïque. Ils devaient donner leur position face à quatre demandes émises.

Rassurez-vous... Olivier Bonnewijn n’est pas un théoricien. Les demandes sont là. Il les entend, elles sont exprimées par le patient ou par sa famille. Toutes aussi poignantes les unes que les autres tant les situations semblent dans l’impasse. Au cours de la rencontre, l’invité du jour parlera vraisemblablement de ce vieil homme de 85 ans et de sa conjointe. De cet ancien directeur d’école de 73 ans, atteint de démence et aux prises avec Corrie, son épouse, qui ne veut vivre ce calvaire. Il témoignera de sa visite à cette adolescente de 15 ans qui avait la peau dévastée et lancera le cri de cette femme de 42 ans tourmentée par l’existence et par sa maladie mentale.

N'hésitez donc pas à rejoindre l’Equipe pastorale de la Woluwe... Ce jeudi 20 février 2014 à 20h15 à la paroisse Notre-Dame des Grâces, Salle C&D, au 1er étage de la cure, avenue du Chant d’Oiseau, 2 - 1150 Bruxelles.

TG

VIDEO Mcbf.be: Regardez l'interview du chanoine Olivier Bonnewijn réalisée lors de la sortie de son livre... "Aide-moi, je souffre trop!" L’euthanasie en discussion

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie