Rome : Visite surprise lors de la proclamation des nouveaux cardinaux


Partager
Rome : Visite surprise lors de la proclamation des nouveaux cardinaux
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
3 min

BenoitXVI-86 ansAlors que les cardinaux étaient réunis pour accueillir 19 prélats qui ont été proclamés membres du collège cardinalice, ils ont reçu la visite surprise du pape émérite Benoît XVI. Une première apparition dans une cérémonie publique.

Le pape François est arrivé ce samedi dans la basilique Saint-Pierre pour proclamer cardinaux 19 prélats, en présence de son prédécesseur Benoît XVI, pour la première fois présent dans une cérémonie publique depuis sa démission. Benoît XVI a été salué par son successeur à l'occasion de cette première visite publique. Le pontife émérite de 86 ans, qui semblait en bonne forme, était au premier rang, habillé de blanc, parmi les cardinaux, vêtus de rouge, dans la basilique Saint-Pierre. C'est la première fois que Joseph Ratzinger, qui vit retiré au Vatican, participe à une grande cérémonie publique dans la basilique.

Dix-huit des dix-neuf nouveaux princes de l'Eglise étaient présents pour ce consistoire public, car le très âgé Loris Francesco Capivilla, 98 ans, ancien secrétaire du pape Jean XXIII et symbole de l'esprit du Concile Vatican II (1962/65), a dû rester près de Bergame (nord de l'Italie). Sa barrette devrait lui être remise par une délégation dans quelques jours.

Chaque nouveau cardinal devait s'approcher du pape et s'agenouiller devant lui pour recevoir la barrette (coiffe rouge à quatre bords), l'anneau cardinalice et son titre, chaque nouvel élu recevant en effet symboliquement la charge d'une des centaines d'églises de l'agglomération romaine.

De Ouagadougou, d'Abidjan, des Cayes en Haïti, de Cotabato aux Philippines, de Managua, de Castries (Sainte-Lucie) aux Antilles, de Pérouse au centre de l'Italie, plusieurs des nouveaux cardinaux sont venus de villes des "périphéries", comme aime à le définir le pape François.

Seize nouveaux électeurs (de moins de 80 ans, en cas de Conclave) entrent au Sacré collège, et trois autres sont des nouveaux cardinaux émérites sans droit de vote, à l'issue de ce premier consistoire du pape François, élu le 13 mars 2013.

Pour rappel, les 19 nouveaux cardinaux sont  Mgr Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat, Mgr Lorenzo Baldisseri, Secrétaire Général du Synode des Evêques, Mgr Gerhard Ludwig Müller, Préfet Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Mgr Beniamino Stella, Préfet Congrégation pour le Clergé, Mgr Vincent Nichols, Archevêque de Westminster (Grande-Bretagne), Mgr Leopoldo José Brenes Solórzano, Archevêque de Managua (Nicaragua), Mgr Gérald Cyprien Lacroix, Archevêque de Québec (Canada), Mgr Jean-Pierre Kutwa, Archevêque d’Abidjan (Côte d’Ivoire ), Mgr Orani João Tempesta, Archevêque de Rio de Janeiro (Brésil), Mgr Gualtiero Bassetti, Archevêque de Perugia-Città della Pieve (Italie), Mgr Mario Aurelio Poli, Archevêque de Buenos Aires (Argentine), Mgr Andrew Yeom Soo jung, Archevêque de Séoul (Corée), Mgr Ricardo Ezzati Andrello, Archevêque de Santiago du Chili (Chili), Mgr Philippe Nakellentuba Ouédraogo, Archevêque de Ouagadougou (Burkina Faso), Mgr Orlando B. Quevedo, Archevêque de Cotabato (Philippines), Mgr Chibly Langlois, Evêque de Les Cayes (Haïti).
Par ailleurs, le pape François a décidé d’unir aux membres du Collège Cardinalice, trois archevêques émérites, qui se sont distingués par leur service au Saint-Siège et à l’Eglise: Mgr Loris Francesco Capovilla, Archevêque titulaire de Mesembria, Mgr Fernando Sebastián Aguilar, Archevêque émérite de Pampelune et Mgr Kelvin Edward Felix, Archevêque émérite de Castries.

AFP/Radio Vatican/JJD


Dans la même catégorie