Le père Shoufani, un semeur de paix


Partager
Le père Shoufani, un semeur de paix
Par Manu Van Lier
Publié le - Modifié le
2 min

Shoufani EmileLe prix 2014 de l’Amitié judéo-chrétienne de France (AJCF) a été décerné au P. Shoufani, surnommé le curé de Nazareth, pour son action de rapprochement entre juifs et chrétiens, et son témoignage d’homme de foi.

Le père Shoufani, arabe et chrétien, est né en Galilée un an avant la proclamation de l’Etat d’Israël. Formé au séminaire d’Issy-les-Moulineaux, il a découvert l’horreur de la Shoah lors d’un voyage à Dachau. Il raconte avoir compris que les juifs qu’il percevait comme forts parce qu’ils écrasaient son peuple en Palestine avaient été eux-mêmes victimes d’une haine dévastatrice.
De retour en Israël, en tant que responsable du collège Saint-Joseph de Nazareth, il emmenait chaque année ses élèves chrétiens et musulmans visiter le mémorial de Yad Vashem, et invitait les élèves d’une école juive de Jérusalem à partager trois jours de leur année scolaire à Saint Joseph. En 2003, pendant la seconde intifada, il a organisé le voyage Mémoire pour la Paix qui a rassemblé sur le site des camps d’Auschwitz et de Birkenau près de 700 personnes, chrétiens, juifs, arabes musulmans, et a reçu le prix Unesco de l’éducation pour la paix. Il est aujourd’hui curé de la paroisse melkite de Nazareth.

Docteur Honoris Causa de l'UCL en 2004, le père Shoufani séjourne régulièrement en Belgique où il propose des conférences sur le thème du dialogue entre les communautés. En octobre 2013, les participants au "Pèlerinage des Médias Catholiques" avaient eu l'opportunité de rencontrer le père Shoufani à Nazareth.

Le prix de l’amitié judéo-chrétienne, décerné ce 12 février 2014 par l'AJCF, sera remis au père Shoufani à l’automne.

Sources: ACJF/Radio Vatican

Catégorie : International

Dans la même catégorie