Le 14 février, une date convenue ?


Partager
Le 14 février, une date convenue ?
Par Angélique Tasiaux
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

coeurMusiques langoureuses, décorations ornées de petits cœurs sur les vitrines, même les gâteaux ont la forme requise d'un cœur… Impossible de ne pas s'apercevoir que nous sommes le 14 février… dès la fin du mois de janvier. Et pourtant, bien des cœurs sont en peine à cette période.

Une amie veuve très jeune me disait ne plus écouter la radio ces jours-là, pour éviter d'être noyée dans cet excès de guimauve. Elle n'est probablement pas la seule à se sentir envahie par une atmosphère censée être au diapason des sentiments amoureux. Veuf, célibataire, volontaire ou involontaire, solitaire ou isolé… tous ont en commun une forme de solitude exacerbée par ces rappels incessants de la notion de couple, érigée en valeur sociétale absolue.

Or l'amour ne se décline pas sur commande, entre les petits fours et une boisson alcoolisée. C'est un état d'esprit et des sentiments conjugués qui résistent aux pressions commerciales, aussi alléchantes soient-elles. Restos et cadeaux en tous genres, voilà une occasion supplémentaire pour les professionnels du marketing d'attirer le chaland, de le capter dans leurs rets. Pourtant, le 14 février devrait être la date idéale pour appeler ou convier une personne seule, oubliée, abandonnée… Ouvrons nos portes plutôt que de nous cloîtrer dans un romantisme de pacotille.

Cette année, pour la première fois, le pape François a convié au Vatican le 14 février des fiancés qui se préparent au mariage. Une façon de soutenir ceux-ci dans leur engagement. En octobre dernier, le pape définissait le mariage comme une vocation, au même titre que "le sacerdoce et la vie religieuse. Deux chrétiens qui se marient ont reconnu dans leur histoire d’amour l’appel du Seigneur, la vocation à faire de deux personnes, un homme et une femme, une seule chair, une seule vie. Et le Sacrement du mariage enveloppe cet amour avec la grâce de Dieu, il l’enracine en Dieu même".

Angélique TASIAUX

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie