Anvers se prépare à sa rencontre inter-religieuse dans “l’esprit d’Assise”


Partager
Anvers se prépare à sa rencontre inter-religieuse dans “l’esprit d’Assise”
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
3 min

Anvers_cathedraleDu 7 au 9 septembre 2014, Anvers accueillera une réunion internationale inter-religieuse, sous l’égide de la communauté Sant'Egidio. Plus de trois cents dirigeants et représentants des grandes religions du monde se retrouveront dans la ville portuaire, pour qui l’événement est unique. Les organisateurs ont livré les grandes lignes de cette rencontre.

Depuis 1987, la communauté de Sant'Egidio organise une réunion annuelle de la paix entre les religions. Ce rassemblement interreligieux est l'un des plus grand de son genre dans le monde. Et cette année, c’est Anvers qui a été choisie comme ville hôte. Un choix qui n’est pas dû au hasard, en cette année qui commémore le centième anniversaire du début de la Première guerre mondiale. Les organisateurs ont précisé, lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 11 février, que cette rencontre est un événement unique non seulement pour la ville d'Anvers, mais aussi pour la Flandre et la Belgique. Par ailleurs, le choix d’Anvers a aussi été dicté par le caractère multiculturel et multi-religieux de la métropole.

La rencontre s’inscrit dans « l’esprit d’Assise », ville dans laquelle le pape Jean-Paul II avait invité les responsables du judaïsme, du christianisme, de l'Islam et des grandes religions d'Asie à se rencontrer pour parler de réconciliation et de coexistence pacifique qui est au cœur de toutes les religions du monde. C’était le 27 octobre 1986.

Si le programme définitif de la rencontre sera communiqué durant l’été prochain, le thème portera sur « la paix comme avenir. Religions et cultures en Dialogue ». C’est la deuxième fois que cette rencontre a lieu dans notre pays. La première fois, ce fut il y a 20 ans, à Louvain, avec une cérémonie finale sur la Grand-Place de Bruxelles.

Paix et grands défis de notre temps

Cardinaux et évêques , imams et muftis, mais aussi rabbins, bonzes, membres du clergé et moines discuteront donc pendant trois jours de paix internationale, en présence de représentants des milieux politique, socio-économiques et culturels, y compris certains humanistes non - religieux . Plus de 300 participants sont attendus. Les discussions porteront principalement sur divers points chauds de la planète, comme le Moyen-Orient et l’Afrique, mais aussi sur les grands défis de notre temps , tels que la crise écologique et économique. Des forums seront organisés, notamment pour les jeunes. Précisons encore que la cérémonie de clôture sera précédée d'un moment religieux durant lequel les représentants des différentes religions prieront pour la paix simultanément, mais dans des lieux différents, chacun selon sa propre tradition.

La ville d'Anvers apporte son soutien financier et logistique à cette rencontre pour qu’elle contribue à agir positivement impact sur la co-existence des personnes au sein de la ville. Le conseil communal a aussi pris l'engagement de développer des initiatives locales dans le domaine du dialogue inter-religieux.

J.J.D. (avec Kerknet)


Dans la même catégorie