Notre-Dame de Guadalupe : des découvertes saisissantes !


Partager
Notre-Dame de Guadalupe : des découvertes saisissantes !
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
3 min

Le 12 décembre est la fête de Notre-Dame de Guadalupe, patronne des Amériques. La Sainte Vierge était apparue sur le poncho d’un indien mexicain en 1531. L’occasion de se pencher sur les découvertes exceptionnelles faites par la NASA sur cette relique.

Virgen de Guadalupe

Depuis plus de 500 ans, l’image de la Vierge est visible dans la basilique Notre-Dame-de-Guadalupe à Mexico. Plus de 20 millions de pèlerins y viennent chaque année pour y vénérer l’image miraculeusement imprimée sur le manteau du paysan indien Juan Diego Cuauhtlatoatzin. Ce record d’affluence en fait le lieu catholique le plus populaire après le Vatican.
Juan Diego Cuauhtlatoatzin est un simple paysan indien qui s’était converti au catholicisme grâce aux missionnaires espagnols. Le 12 décembre 1531, la Sainte Vierge lui apparaît et lui parle dans la langue locale, le Nahuatl. L’évêque du lieu, n’en croyant pas un mot, lui demande une preuve de cette apparition; l’image de la Vierge s’imprime alors sur le poncho de l’Indien. Elle est toujours conservée intacte malgré les siècles.

La NASA découvre des constellations imprimées et des pupilles qui se dilatent

Comme beaucoup d’autres images saintes, la Vierge de Guadalupe a fait l’objet d’analyses scientifiques. Mais aucune n’a pu encore expliquer rationnellement la présence d’une telle image sur ce simple manteau en fibres de cactus et encore moins sa conservation parfaite depuis 500 ans.
A partir de 1979, la NASA a commencé a étudier le phénomène en photographiant l’image à haute résolution. Après traitement numérique, ils ont découvert que le visage, les mains, la robe et le manteau avaient été peints en une seule étape, sans croquis ou correction, et sans aucun coup de pinceau visible. L’image est donc une sorte de "photographie couleur" à même le manteau.
Le manteau de la Vierge est parsemé d’étoiles; cela aurait pu être une simple décoration, mais les astronomes ont découvert quelque chose de plus complexe. La place des étoiles sur le manteau correspond exactement à leur place dans le ciel de Mexico le 12 décembre 1531! L’observatoire de Laplace à Mexico a en effet réussi à reconstituer la carte stellaire de ce jour.

Constellation Vierge de Guadalupe
Le place des étoiles sur le manteau de la Vierge de Guadalupe

La résolution numérique de la NASA a également fait ressortir un phénomène incroyable: les pupilles de l’image bougent. En effet, en comparant le textile selon de degré de luminosité, il est apparu que les yeux présents sur l’image n’avaient pas la même forme. Les pupilles se dilatent sur le manteau quand l’image est soumise à une forte lumière, tandis qu’elles s’élargissent dans l’obscurité. Exactement comme pour un œil humain vivant!

Une Sainte Vierge à découvrir

Autre mystère: l’image présente sur le manteau conserve en tout temps une température identique. Cette température est de 36.6° (voire 37°), soit celle d’un corps humain.
Devant tant de mystères inexplicables par la science, il est bon de rappeler que l’Eglise ne nous oblige pas à croire aux miracles et apparitions, mais nous invite plutôt à découvrir ce qu’ils signifient. Si la Sainte Vierge semble presque réellement présente dans cette image, pensons que le plus important est qu’elle soit fermement arrimée dans notre cœur. A sa suite, regardons donc le monde avec ses yeux.

M. B.

Plus d’informations sur le blog "Infallible Catholic"

https://www.youtube.com/watch?v=AIIXKROP8Zc

Catégorie : International

Dans la même catégorie