Namur : Un atelier de restauration dans la cathédrale


Partager
Namur : Un atelier de restauration dans la cathédrale
Par Angélique Tasiaux
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

cathédrale St-Aubain''L'adoration des mages''… cette toile du XVIIIe siècle, peinte par Loder, est actuellement restaurée dans son lieu habituel d'exposition, la cathédrale Saint-Aubain. L'occasion de découvrir le travail passionnant d'une restauratrice de tableaux anciens.

Katarzyna Gorecka est restauratrice d'oeuvres d'art en Pologne. Elle a découvert le diocèse au fil de ses chantiers. Cette passionnée a déjà beaucoup travaillé à rendre des couleurs aux fresques de l'église orientale de Chevetogne. Et lorsque cette jeune polonaise a décidé de consacrer son doctorat aux toiles de grand format, ses pas l'ont menée à Namur. Les toiles grands formats sont relativement rares. Plusieurs sont accrochées dans le choeur de la cathédrale où elles épousent parfaitement l'architecture du lieu. Elles ont été accrochées sur un châssis incurvé. Des toiles qui, en traversant les siècles, ont elles aussi bien souffert. C'est le cas de ''L'adoration des mages'', un tableau (4,5m x 3,7m) signé Mauritius Loder. Cet artiste né à Mayence en 1728 a séjourné durant de longues années dans la région. Il a vécu au château de Franc-Warêt où il est mort en 1793.
En voyant ce tableau, Katarzyna Gorecka est directement tombée, malgré les couleurs défraîchies, sous le charme. La toile est déformée, elle gondole. Ces déformations ont été provoquées par un mauvais accrochage sur le châssis incurvé. A l'époque on n'avait pas suffisamment tenu compte que la toile travaille tout comme le support.
Restaurer une toile, ça ne s'improvise pas. La doctorante a constitué un dossier: elle a pris des centaines de photos, prélevé des échantillons de peinture afin de déterminer les pigments à utiliser. Quelques mois plus tard, elle est revenue, à la cathédrale de Namur, avec des scientifiques de l'Académie Polonaise des Sciences de Varsovie. Ils ont concentré leur attention sur les déformations de la toile qui a été passée au scanner. L'objectif étant de trouver le moyen de tendre la toile sur un cadre et éviter, à l'avenir, qu'elle ne se déforme à nouveau.

Retrouvez l'entièreté de cet article en cliquant sur le lien suivant Restauration du tableau "l'Adoration des mages"

CB/at

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie