Ma foi, ça change tout…


Partager
Ma foi, ça change tout…
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
3 min

Depuis plus de vingt ans, la Communauté de l'Emmanuel organise à Paray-le-Monial, en France, un Forum chrétien de la vie sociale. Pour la première fois, celui-ci aura lieu en Belgique. Ce sera le 1er mai prochain, à Louvain-la-Neuve.

Dans la situation qui caractérise nos sociétés contemporaines, engagées dans de profondes mutations de tous ordres et souvent tentées par le découragement ou le repli sur soi, le Forum du 1er mai, organisé par la Communauté de l'Emmanuel, poursuit plusieurs objectifs. Premièrement, il s'agit d'offrir aux laïcs chrétiens, trop souvent isolés et marginalisés dans la sphère publique, un lieu de rassemblement qui leur permette de prendre conscience de leur richesse pour communiquer au monde l'espérance qui les habite. Ensuite, ce forum entend contribuer à la diffusion de la doctrine sociale de l'Église, souvent méconnue, y compris à l'intérieur-même du monde chrétien.

A l'heure où l'Eglise célèbre le 50e anniversaire du concile Vatican II, ce rassemblement sera aussi l'occasion de rappeler l'importance, pour les laïcs chrétiens, de s'engager au nom de leur foi, dans les réalités temporelles de nos sociétés. Enfin, dans la foulée du récent synode sur la nouvelle évangélisation, il souhaite offrir une réponse à l'appel de l'Eglise afin que les laïcs puissent prendre leur part à cette nouvelle évangélisation, selon les modalités qui leur sont propres.

Des témoins engagés
Ainsi, celles et ceux qui participeront au forum du 1er mai auront l'occasion d'entendre plusieurs témoins qui les aideront à mieux percevoir l'apport de la foi dans les différents domaines de la vie sociale: économie, communication, politique, recherche scientifique… Aumonière attachée aux prisons de Forest et de Saint-Gilles, Marie-Christine d'Ursel partagera son expérience en milieu carcéral, un univers de souffrance, de violence et de désolation, qui n'en est pas moins un lieu d'humanité.
Docteur en droit et en sciences économiques, le professeur Philippe de Woot parlera, pour sa part, des dérives de notre modèle de développement (destruction de la planète, inégalités croissantes, injustice, exclusion…), mais invitera aussi les participants à être des agents de changement. En effet, la transformation de notre système économique ne se fera durablement que si les hommes et les femmes qui l'animent sont eux-mêmes transformés. Docteur en théologie et maître en sciences économiques, le père Edouard Herr reviendra, quant à lui, sur la crise financière de 2008, qui a été le symptôme d'une société marquée par l'excès. Il expliquera combien il est important d'apprendre à maîtriser son désir, à le réorienter du toujours plus vers le toujours mieux.

Davantage de sagesse
Enfin, Valérie Paul-Boncour, ingénieur et docteur en sciences physiques, plaidera pour la réintroduction d'une dimension sapientielle au cœur de la démarche scientifique. Celle-ci est d'autant plus indispensable que l'immense accroissement du pouvoir technique de l'humanité demande une conscience vive et renouvelée des valeurs ultimes.
Des temps d'échange permettront ensuite aux participants d'approfondir les différents points qui auront été abordés par les conférenciers mentionnés ci-dessus. Une eucharistie clôturera la journée.

P. A.

Infos et inscriptions sur www.forumdu1ermai.be.

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie