Enseignement: pas neutre, le cours de morale


Partager
Enseignement: pas neutre, le cours de morale
Par Pierre Granier
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
1 min

L'enseignement officiel dispense en réalité un cours de morale laïque. Ce qui ne respecte pas la Constitution qui parle de "morale non-confessionnelle" dans son article 24. La ministre de l'enseignement veut y remédier.

Le cours de morale non-confessionnelle qu'est tenu de dispenser l'enseignement confessionnel n'en serait pas vraiment un. Tel est en tout cas l'opinion de Christian Berhendt (ULg), Hugues Dumont (Facultés Saint-Louis) et Marc Uyttendaele (ULB), rapportée par le journal Le Soir. Pour ces trois constitutionnalistes qui avaient été invités en mars dernier à débattre du sujet devant le Parlement de la Communauté française, il s'agit plutôt d'un cours de morale laïque. Ce qu'avait déjà remarqué le Conseil d'Etat.
Du coup, la ministre de l’Education Marie-Dominique Simonet (Cdh) estime qu’il faut restaurer un "vrai cours de morale neutre" (qui coexisterait avec le cours de morale laïque) dont le contenu s’inspirerait du tronc commun proposé par la ministre dans sa réforme des cours de religion.
Le contenu de ce tronc commun est d'ailleurs en train d'être rédigé avec le concours des chefs de culte qui travaillent sur les programmes concernant leur religion. Le texte pourrait être disponible dans quelques semaines. L'idée étant d'intégrer dans les 2 heures/semaine réservées aux cours de religion et de morale non confessionnelle une série d’éléments communs à ces différents cours, dont la philosophie, une introduction aux autres religions, l'interculturalité…

P.G.

 


Dans la même catégorie