L’adoration perpétuelle à Koekelberg


Partager
L’adoration perpétuelle à Koekelberg
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
4 min

Il y a un an déjà, en la fête de l’Annonciation, l’adoration perpétuelle était lancée à la Basilique. Depuis, jour et nuit, des priants se relaient devant le Saint Sacrement. Une invitation toute spéciale est faite pour le 25 mars prochain à 19h à la Basilique de Koekelberg.

Pour son message de Carême 2013, le pape émérite, Benoît XVI insistait sur les liens entre foi et charité: «L’existence chrétienne consiste en une ascension continue du mont de la rencontre avec Dieu pour ensuite redescendre, en portant l’amour et la force qui en dérivent, de manière à servir nos frères et sœurs avec le même amour que Dieu.» C’est le même chemin que le Christ propose à ses disciples sur le mont de la Transfiguration, et c’est sans doute ce que vivent, de manière toute discrète, les centaines de priants qui assurent une permanence de prière… Un temps pour monter sur la montagne, pour la rencontre du face à face avec le Seigneur, pour redescendre en se faisant proche, avec compassion, des hommes et des femmes de notre ville, de leur souffrance, de leur joie, leur question et leur recherche.

Témoignages
Concrètement, à l’adoration, on retrouve des personnes d’origines diverses (européennes, africaines, asiatiques, américaines...), des adorateurs qui viennent en couple (35 couples !), des fidèles qui avaient déjà l’habitude de venir prier avant l’instauration de l’adoration perpétuelle et d’autres qui ont découvert un nouveau trésor. Ainsi, Hélène, qui vient adorer la nuit de mardi à mercredi, de 23h à 1h du matin. Rayonnante, elle dit: «J’aime venir ! Je suis heureuse d’être là ! S’il y avait des personnes empêchées, même la nuit, faites appel à moi !» La prière peut prendre la forme de la louange, comme pour Roger qui, au moment de s’inscrire pour 1h de la nuit, expliquait: «Après tout ce que le Seigneur fait pour moi, qu’est-ce que c’est que de lui donner si peu de temps !» La prière peut aussi être un moment qui reconstruit, donne le repos de l’âme. Une dame nous confiait ainsi: «J’ai de graves problèmes familiaux, et l’adoration, je ne peux plus m’en passer. Je sens que Jésus est là et qu’Il reste là dans mon quotidien, en famille, au travail. Souvent, durant la semaine, en plus de mon heure d’adoration, je me prends à désirer venir quelque temps auprès de Lui !»

Adoration eucharistique
L’adoration eucharistique est liée et tient avec la table eucharistique. Dans cette prière silencieuse du face à face, du cœur à cœur, de la contemplation, le Christ se donne tout entier à nos vies, se rend présent pour que nous fassions, à sa suite, de même de nos vies. Pourquoi la nuit ? «Dans la nuit, je me souviens de toi et je reste des heures à te parler (Psaume 62,7)», nous dit le psalmiste. La prière de nuit, c’est vrai, revêt une attitude, un climat tout spécial. Prier la nuit, c’est aussi s’unir et porter en offrande au Seigneur tous ceux qui par le monde, proche ou loin de nous, sont éveillés pour veiller un malade, prier, travailler,… Pourquoi prier ? «Acclamez Dieu, toute la terre; Peuples, bénissez votre Dieu ! Faites retentir sa louange, car il rend la vie à notre âme, il a gardé nos pieds de la chute. (Psaume 65,1.8-9)» nous dit encore le livre des psaumes. Le temps du carême et l’approche de la semaine sainte est ce temps tout privilégié où le Seigneur nous appelle, nous invite au désert de nos vies, de nos nuits, de nos cœurs pour nous tourner vers Lui, pour unifier nos vies en et dans Sa présence.

Persévérance
Vivre un temps d’adoration n’est pas réservé à des super héros de la prière, au contraire, c’est une invitation à retrouver simplement le Seigneur. Si vous désirez vous aussi prendre un temps pour prier pour le monde, pour la ville, la nuit ou la journée, vous pouvez rejoindre les priants de la Basilique et contacter Marie-Agnès Misonne au 0476/70.90.12. Une invitation toute spéciale est faite pour le 25 mars prochain à 19h à la Basilique de Koekelberg (entrée porte 6). Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire pour Bruxelles, présidera une eucharistie en action de grâce pour la première année d’adoration perpétuelle. Bienvenue à tous !
Pour participer à l’adoration à partir de 17h, il est nécessaire d’avoir rejoint la tournante et de disposer d’un badge pour entrer dans la Basilique.

Marie-Agnès MISONNE - dimanche@catho-bruxelles.be - © photo: Claire Jonard

Catégorie : Eglise Belgique

Dans la même catégorie