La réforme de la curie semble imminente


Partager
La réforme de la curie semble imminente
Par Angélique Tasiaux
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

Le prélat canadien Marc Ouellet, l'un des favoris à la succession de Benoît XVI, pense que "le pape François est un homme d’expérience et qu’il va être aussi un réformateur". Il se dit optimiste quant aux capacités du nouveau pape François à prendre en main la réforme de la Curie romaine.

"Nous savons qu’il faut réformer la curie, c’est-à-dire retrouver une crédibilité morale", reconnaît le cardinal Marc Ouellet dans une interview accordée au magazine religieux canadien 'Convivium'. Le pape François "va certainement agir au sein de la curie".

Selon le chef de dicastère, une réforme de la curie est assurée par le fait que le pape François est "complètement libre", qu’il n’a "aucun lien de quelque sorte que ce soit avec le Vatican". "Le pape François est indépendant, explique encore le préfet de la Congrégation pour les évêques. Dans ce sens, il prendra des décisions - il y aura bien quelque pression ça et là - mais il va écouter et ensuite il décidera".

Quelques jours après son élection, comme le veut la coutume, le pape François a confirmé provisoirement les chefs et membres des dicastères de la curie romaine. Selon le Bureau de presse du Saint-Siège, le nouveau souverain pontife a souhaité s’offrir "un certain temps pour la réflexion, la prière et le dialogue avant toute nomination ou confirmation définitive". Entre-temps, les noms de plusieurs possibles successeurs du cardinal Tarcisio Bertone comme secrétaire d’Etat commencent à circuler dans la presse italienne.

apic/at


Dans la même catégorie