La foi dans et sur la peau…


Partager
La foi dans et sur la peau…
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
2 min

Issu d'une famille aimante et chrétienne, Pierre Favre va dériver dans l'alcool et la drogue. Sa descente en enfer se fait à Lyon, en France. A la mort d'une amie, renversée par une voiture, sa vie devient insupportable. Il se marginalise et vit dans la rue, sans domicile fixe.

En quête d'un travail, il monte à Paris, où il intègre plusieurs groupes de musique punk, dont le plus célèbre, les Garçons Bouchers. C'est à ce moment là qu'il rencontre l'amour de sa vie, Géraldine... Atteinte comme lui par le virus du sida, elle a 18 ans et lui 26. Un coup de foudre, comme il en arrive rarement. Elle lui fait remonter cette pente qu'il avait dégringolée depuis si longtemps. Elle lui réapprend à aimer et l'aide à retrouver une estime de soi. Mais terrassée par le VIH, elle meurt à 32 ans. Après la mort de sa femme, Pierrot se met au service des blessés de la vie, des gens comme lui. Il devient bénévole au Secours catholique dans le Var.

En 2012, il décide de mettre sur papier son histoire de vie. L'écriture de "La foi dans la peau" fut un chantier laborieux mais aussi une thérapie, soulevant des "pourquoi" à la pelle, confie Pierre Favre. Entre crise identitaire, année punk et retour à la foi, son livre est le carnet d'une route loin d'être entièrement parcourue.

Visionnez la rencontre des Médias Catholiques avec cet homme d'exception... :

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie