Jérusalem : Affrontements sur l’esplanade des Mosquées


Partager
Jérusalem : Affrontements sur l’esplanade des Mosquées
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
2 min

Des affrontements ont eu lieu ce 8 mars, entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes après la prière du vendredi. Une histoire de Coran jeté par terre par un policier israélien serait à l’origine des violences.

Des affrontements ont opposé une centaine de Palestiniens à la police israélienne sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est. Les Palestiniens ont lancé des pierres et des cocktails Molotov sur les policiers, qui ont répliqué par une salve de grenades étourdissantes. Selon les médias locaux, plusieurs policiers et Palestiniens ont été légèrement blessés.

Ces violences auraient éclaté à la suite de la publication par des médias palestiniens d’informations selon lesquelles un policier israélien aurait jeté au sol un Coran.

Le porte-parole de la police israélienne a démenti cette version de l’incident, assurant que les policiers avaient tenté de dégager un accès au site que bloquait un groupe de Palestiniennes installées sur un banc pour empêcher la visite d’un groupe d’Israéliens.

L’une des Palestiniennes tenait un Coran. « Quand le banc a été enlevé, le Coran est tombé au sol », a déclaré le porte-parole de la police, assurant que le livre sacré avait ensuite été ramassé et restitué à sa propriétaire.

Lieu sacré

L’esplanade des Mosquées, que les musulmans appellent le "Noble sanctuaire" (Haram al-Charif) et les juifs le "Mont du Temple", en référence à l’ancien temple de Jérusalem, est un lieu sacré pour l’Islam comme pour le judaïsme et le christianisme. Il est aussi une source de tensions entre les communautés juive et musulmane.

Depuis le 13e siècle, les juifs y prient devant le Mur des Lamentations, dernier vestige du Temple d’Hérode à Jérusalem. L’esplanade est aussi le troisième lieu saint de l’Islam, après La Mecque et Médine.

Apic

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie