Rome: Election du pape sur Twitter?


Partager
Rome: Election du pape sur Twitter?
Par Manu Van Lier
Publié le - Modifié le
2 min

"Je serai à Rome et je tweeterai tous les jours", a écrit l’archevêque émérite de Los Angeles sur son compte, peu après la renonciation de Benoît XVI. Une fois dans la chapelle Sixtine, les neuf cardinaux utilisant le réseau de microblogging devront s’en abstenir. On n’enfreint pas à la tradition, a rappelé le Vatican.

L’annonce surprise de la renonciation de Benoît XVI, le 11 février 2013, a suscité plus de quatre millions de tweets, rapporte le quotidien "Le Temps". Désormais, les twittos sont à l’affût des messages des cardinaux électeurs. Parmi eux, neuf utilisent le réseau de microblogging, selon l’agence "Catholic News Service".

Mgr Dolan, le plus actif sur twitter

Le plus actif des cardinaux sur twitter est l’archevêque de New York. Le premier twitt de Mgr Timothy Dolan (@CardinalDolan) remonte à mai 2012, où il annonçait une interview télévisée. Sur son fil, l’archevêque est suivi par 80’000 abonnés, le plus grand nombre de followers pour un cardinal. Lui-même ne suit qu’un compte, celui de Benoît XVI (@pontifex).

Le deuxième cardinal le plus actif est l’italien Gianfranco Ravasi (@CardRavasi), président du Conseil pontifical pour la culture. Juste après l’annonce de Benoît XVI, il a publié une prière en latin: "Sub tuum praesidium confugimus, sancta Dei Genitrix" ("Sous ta protection, nous nous réfugions sainte Mère de Dieu"). Le cardinal Ravasi compte 35’400 followers et suit 47 comptes. Il est très présent sur son fil.

Les autres cardinaux sont l’archevêque de Boston Sean Patrick O’Malley (@CardinalSean), l’archevêque de Sao Paulo Odilo Scherer (@DomOdiloScherer), l’archevêque de Milanais Angelo Scola (@angeloscola), l’archevêque de Durban (Afrique du Sud) Wilfrid Napier (@CardinalNapier), l’archevêque de Barcelone Lluis Martinez Sistach (@sistachcardenal), l’archevêque de Bogotá Ruben Salazar Gomez (@cardenalruben) et l’archevêque émérite de Los Angeles Roger M. Mahony (@CardinalMahony).

Une fois réunis dans la chapelle Sixtine pour élire le successeur de Benoît XVI, les cardinaux n’auront pas le droit de twitter.

(apic/catholicnewsservice)

 

 

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie