L’anneau doit être détruit


Partager
L’anneau doit être détruit
Par Manu Van Lier
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

La tradition veut que l’anneau papal soit détruit à la mort d’un pape. D’après le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, l’anneau du pape Benoît XVI devrait subir le même sort à la fin de son pontificat, soit le 28 février prochain. Une situation qui désole Claudio Franchi, l’artisan joaillier qui a conçu le précieux bijou en or massif.

Le père Federico Lombardi, a indiqué que l'anneau allait être "détruit, probablement brisé", en même temps que d'autres objets portant la signature de Benoît XVI. Le joaillier, Claudio Franchi, explique à l’AFP qu’il espère que cet anneau sera gardé : "C'est un bijou qui a une telle valeur symbolique". Le bijou d'1,23 once d'or (35 grammes) a été embrassé par les dirigeants et prélats du monde entier qui ont rencontré le pape pendant les huit ans de son pontificat.

Benoît XVI a été le premier pape depuis le 19e siècle à commander un "anneau du pêcheur", qui montre l'apôtre Pierre en train de relever les filets de la pêche miraculeuse à l'endroit indiqué par le Christ, selon la tradition catholique.

Son prédécesseur Jean Paul II portait une bague simplement ornée d'une croix. L'anneau porté par Joseph Ratzinger, qui est une oeuvre unique, est aussi frappé sur ses bords de l'inscription "Benedictus XVI", son nom en latin.

L'anneau papal était à l'origine le sceau privé du pape utilisé pour signer notamment les encycliques. Aujourd'hui, même s'il ne sert plus à sceller, il symbolise toujours le pouvoir papal. Après la mort d'un pape, cet anneau est solennellement brisé par le cardinal camerlingue, qui dirige le Vatican jusqu'à l'élection d'un nouveau pape.

D’après La Libre

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie