Démission du cardinal O’Brien


Partager
Démission du cardinal O’Brien
Par Angélique Tasiaux
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

Benoît XVI a accepté le 25 février 2013 la démission du cardinal Keith O’Brien. Le prélat écossais a récemment été mis en cause pour des "actes inappropriés" qui auraient été commis il y a 33 ans sur des prêtres. Dans un communiqué, l’archevêque de Saint-Andrews et d’Edimbourg conteste ces accusations, mais affirme toutefois qu’il ne participera pas au conclave, afin que l’attention des médias ne soit pas fixée sur lui.

Acceptée le 18 février dernier "pour raison d’âge", la démission du président de la Conférence des évêques d’Ecosse est entrée en vigueur près d’un mois avant ses 75 ans. Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a simplement indiqué que le pape avait accepté la démission présentée il y a plusieurs semaines à l’approche de ses 75 ans, conformément au Code de droit canonique.

Des excuses pour ses "échecs"

"Je ne souhaite pas que l’attention des médias à Rome soit fixée sur moi, mais plutôt sur Benoît XVI et son successeur", a indiqué le cardinal démissionnaire. Il a également présenté ses excuses pour les "échecs" qui ont pu ponctuer son ministère.

Le cardinal Keith O’Brien a été accusé ces jours-ci dans la presse de "comportements inappropriés" remontant aux années 80. Les quatre plaignants, trois prêtres et un ancien prêtre, ont fait état au nonce apostolique en Grande-Bretagne, Mgr Antonio Mennini, de ses "attentions" et "contacts" déplacés.

Au sein de la curie romaine, le cardinal O’Brien était membre du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement et du Conseil pontifical pour les communications sociales.

apic

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie