Décès de la fondatrice de la méthode Billings


Partager
Décès de la fondatrice de la méthode Billings
Par Angélique Tasiaux
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

Dans les années 70, Evelyn Billings a mis au point, avec son mari John, une méthode de régulation naturelle des naissances qui porte le nom du couple. Elle vient de décéder, le 16 février 2013, à l’âge de 95 ans.

Evelyn et John Billings, tous les deux médecins, ont mis au point la "méthode Billings" de contrôle des naissances fondée sur l’observation du cycle féminin et l’identification des périodes de fertilité. Elle est utilisable par les couples qui désirent une contraception purement naturelle, fondée sur l’abstinence périodique et le dialogue. Cette méthode a reçu le soutien de l’Eglise catholique, conformément à l’encyclique "Humanae vitae" publiée en 1968 par le pape Paul VI.

La méthode est également soutenue par l’OMS pour son coût nul et sa facilité d’apprentissage. Elle est applicable même quand la femme a un cycle irrégulier et son apprentissage est aisé. Après avoir reçu la formation nécessaire, quatre femmes sur cinq parviennent à identifier leur pic de fécondité dès le premier cycle.
La simplicité de la méthode se révèle importante aussi pour les couples qui n’arrivent pas à concevoir d’enfant. Elle a fait ses preuves en cas de problème d’hypo-fécondité avec un taux de réussite élevé.

Reconnue par le Vatican

Le couple Billings avait commencé à étudier la question dès 1953 à la demande du Bureau catholique pour le mariage australien. Après l’avoir largement expérimenté, Evelyn l’a décrite dans son ouvrage "La méthode Billings" paru en 1980 et traduit en 22 langues. Aujourd’hui cette méthode est répandue dans 120 pays. Evelyn et John, décédé en 2007, ont voyagé dans le monde entier pour la diffuser. En 2003, Evelyn a été faite commandeur de l’ordre de St Grégoire-le-Grand par le pape Jean Paul II. Elle a été un membre actif de l’Académie pontificale pour la vie.

apic/at


Dans la même catégorie