Appel décisif : Continuons à nous convertir


Partager
Appel décisif : Continuons à nous convertir
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
2 min

Les 43 catéchumènes qui cheminent vers les sacrements de l’initiation chrétienne ont franchi un cap important ce dimanche en l’église de Cuesmes. Après Chimay et Comines, c’est cette année aux portes de Mons, en l’église Saint-Remy de Cuesmes, que s’est déroulée la célébration de l’appel décisif. Rappelons qu’il s’agit d’un temps fort pour ceux qui se préparent à recevoir le Baptême, la Confirmation et l’Eucharistie à Pâques.

Tous réunis, et en présence de leur parrain, marraine, accompagnateurs et proches, ils ont officiellement demandé à l’Evêque à pouvoir recevoir ces sacrements. Comme Christine Merckaert, responsable du Service diocésain du catéchuménat, l’a souligné dans son mot d’accueil, chaque catéchumène a bousculé son entourage en demandant ainsi à entrer dans l’Eglise. Et chacun d’entre eux nous renvoie à notre propre manière d’être chrétien.

Ces 43 adultes et grands jeunes viennent d’horizons très différents. Il y a parmi eux des Belges de souche et d’autres d’origine étrangère. Leur moyenne d’âge est de 24 ans. Ils ont parcouru des chemins divers, vécu des épreuves. Leur désir d’être baptisé est venu dans des circonstances très différentes, ainsi qu’on l’a rappelé en les présentant à Mgr Harpigny : certains sont nés dans une famille catholique mais n’ont pas été baptisés dans leur enfance, d’autres étaient d’une religion ou d’une confession chrétienne différente. Certains catéchumènes ont demandé à entrer dans l’Eglise à l’occasion de leur mariage, d’autres lors du baptême de leur enfant, d’autres encore parce qu’un frère ou une sœur avait exprimé le souhait de recevoir ces sacrements. Et certains ont découvert qu’on pouvait être baptisé à l’âge adulte.

Une étape
Dans son homélie, Mgr Harpigny a d’ailleurs insisté sur cette variété d’itinéraires et il a demandé que nous accueillions ces futurs baptisés « comme ils sont et non pas comme nous voudrions qu’ils soient ». Et s’il ne faut pas être parfait pour devenir chrétien, il ne s’agit pas non plus de dire qu’une fois les sacrements reçus tout serait terminé. Voici quelques jours, lors du Mercredi des Cendres, chaque baptisé a d’ailleurs été invité à continuer à se convertir pour croire à l’Evangile.

Au cours de la célébration de dimanche, les catéchumènes ont inscrit leur nom dans un registre qui a été ensuite confié à la communauté de l’unité pastorale de Cuesmes-Flénu-Jemappes. Les futurs baptisés poursuivent désormais leur chemin qui les conduit vers les trois « scrutins » qui se dérouleront en paroisse. Des étapes vers Pâques et les sacrements de l’initiation chrétienne.

Texte et photo Diocèse de Tournai

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie