Une crise alimentaire majeure au Malawi


Partager
Une crise alimentaire majeure au Malawi
Par Manu Van Lier
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

Le Malawi, au sud-est de l’Afrique, est confronté en cette fin d'année 2012 à une grave crise alimentaire causée par des pluies irrégulières et une crise économique qui s’intensifie.

Le père Piergiorgio Gamba, missionnaire montfortain témoigne de la gravité de la situation : "Nombreuses sont les personnes qui souffrent de la faim dans beaucoup de zones du Malawi. Les plus pauvres sont contraints à manger des poissons Bonya, le plus petit poisson du lac Malawi qui était considéré un temps comme un déchet. Ce poisson est devenu la nourriture nationale et le symbole de ces mois de famine".

Selon le missionnaire, actif depuis 30 ans au Malawi, la situation actuelle s’explique par de mauvaises récoltes et une crise économique désastreuse qui, malgré la dévaluation de la monnaie, a causé de nombreuses pertes d'emplois et une hausse vertigineuse des prix des denrées de première nécessité. Le prix du carburant atteint des sommets, 1,4 euro le litre. "Les files devant les stations services ont réapparu. Personne ne se fie plus au Kwacha, la monnaie nationale du Malawi, dont le cours est flottant".

Querelle territoriale

Le Malawi se trouve également au centre d’un contentieux avec la Tanzanie au sujet de la délimitation de la frontière du Lac Malawi. "La dispute se prolonge depuis des mois et risque de compromettre la stabilité de la région", souligne le Père Gamba. "Il s’agit d’une épreuve de force que le président du Malawi Joyce Banda ne peut pas perdre. Notamment parce que le fond du lac recèle des réserves de pétrole".

MVL, d’après Apic et Fides – Photo : Wikimedia/khym54


Dans la même catégorie