Sant’Egidio, une médiatrice efficace


Partager
Sant’Egidio, une médiatrice efficace
Par Angélique Tasiaux
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

Au Sénégal, la communauté de Sant'Egidio a joué un rôle efficace dans la libération de huit personnes retenues prisonnières par le MFDC (Mouvement des forces démocratiques de Casamance). Le président du Sénégal, Macky Sall, a remercié officiellement la communauté pour ce travail de "médiation".

Les huit prisonniers – parmi lesquels six militaires, un gendarme et un civil – avaient été enlevées par le MFDC lors d'attaques armées. Considérées comme des otages, elles étaient détenues dans des lieux tenus secrets. Elles ont été remises à une délégation de la communauté de Sant'Egidio, composée d'un prêtre et d'un responsable du mouvement, Mauro Garofalo, en présence de représentants du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Une première étape des négociations de paix s'est déroulée à Rome, au siège de la Communauté de Sant'Egidio, le 14 octobre 2012. La délégation de la communauté de Sant'Egidio a accompagné le groupe de prisonniers dans le territoire de la République de Gambie. Elle les a, ensuite, confiés au chargé d'Affaires de la République du Sénégal auprès du Haut-Commissariat de Banjul. Cette institution assumera les démarches nécessaires pour le retour dans leur patrie. La communauté Sant'Egidio exprime sa "profonde satisfaction pour un geste humanitaire qui revêt une importance fondamentale pour une résolution pacifique de la crise casamançaise".

La rébellion armée du MFDC lutte depuis 30 ans pour l'indépendance de la Casamance, province méridionale, située au sud du Sénégal. Dans un communiqué, le président Macky Sall a "pris acte de ce geste du MFDC" et a réaffirmé son engagement à tout mettre en oeuvre pour trouver une solution pacifique, durable et définitive à la crise casamançaise.

apic/at


Dans la même catégorie