JMJ de Rio: les Belges passeront par Goias


Partager
JMJ de Rio: les Belges passeront par Goias
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
3 min

Après Paris, Rome, Toronto, Cologne, Sydney et Madrid, c'est Rio de Janeiro qui accueillera les Journées Mondiales de la Jeunesse du 11 au 31 juillet 2013. Les Belges qui auront la chance de se rendre sur le continent américain vivront un 1er temps fort à Goias, où ils seront reçus par de Mgr Rixen évêque belge de ce diocèse (11-22 juillet), avant la grande semaine internationale à Rio (23-30 juillet). Pour préparer efficacement tant les aspects pratiques que les moments de célébrations, 76 délégués des conférences épiscopales sont venus du monde entier à Rio et à Goias, les deux pôles de ces JMJ 2013. Claire Jonard déléguée JMJ pour la Belgique, revient enthousiaste de ces dix jours d'intense préparation.

Au Brésil du 23 novembre au 2 décembre, Claire Jonard a donc participé avec son homologue néerlandophone, Pieter Nolf, à la rencontre des préparateurs internationaux en vue des JMJ 2013. Ils étaient les deux seuls Belges parmi les 76 autres délégués des conférences épiscopales et les membres d'une quarantaine de communautés et mouvements. Pour cette jeune routière des JMJ qui a les a toutes faites depuis Paris, une telle rencontre a son importance tant du point de vue logistique, que spirituel. "On a été briefé sur tous les aspects organisationnels : l'organisation des catéchèses ou celle des célébrations, l'attribution des logements, la géographie de la ville, la nourriture… rien n'a été oublié et c'est rassurant de pouvoir compter sur une telle structure. Nous avons eu également des conférences pour préparer l'état d'esprit des JMJ". C'est en effet le moment de se préparer, le programme est à présent fixé, les inscriptions sont presque clôturées, il reste à entrer dans l'esprit JMJ. Pour la responsable belge, il s'agit d'une phase importante de formation aux différences culturelles.

Car la bonne organisation n'est pas tout, "j'ai été frappée que même dans les aspects plus pratiques, le comité organisateur local (COL) porte une attention particulière aux pauvres, aux exclus de la société et à les inclure dans l'organisation. Le département social a ainsi prévu l'intégration des jeunes drogués dans la logistique (transports), ce n'est qu'un exemple". Une aide est aussi apportée aux personnes précarisées vivant dans les favelas afin qu'elles puissent accueillir des jimjistes. Un travail qui vise à respecter la mixité sociale : que les riches soient accueillis par les pauvres et non l'inverse…

Mgr Rixen invite :Que les jeunes viennent!
Pour la déléguée belge, il est plus important de venir à Rio que d'envoyer de l'argent. Important car la participation de la jeunesse engage la crédibilité de l'Eglise universelle. Les jeunes d'ici rencontreront ceux de là-bas "pétris de foi, de la Parole de Dieu, ils en sont les témoins naturels", poursuit l'ancienne jimjiste, " nous Européens frileux, nous avons beaucoup à apprendre et à recevoir d'eux".
Cette dimension pastorale fera beaucoup de bien aux jeunes, le liégeois Mgr Rixen, évêque de Goias, en est persuadé. Fier d'accueillir dans son diocèse la délégation belge (du 11 au 22 juillet), l'évêque n'est pas le seul à s'en réjouir. C'est que les missionnaires belges ont marqué cette partie du continent américain par leur charisme et cela continue! Goias sera une belle étape pour les pèlerins. "Ce sera différent de Rio, s'enthousiasme Claire Jonard, car au contraire de Rio grande ville côtière de 6 millions d'habitants (autant que toute la Flandre), Goias c'est la pleine campagne". Les belges auront l'opportunité de vivre dans les familles locales et s'impliqueront avec elles dans des projets communautaires. Ils se retireront ensuite pendant deux jours dans un monastère pour une récollection prêchée par Mgr Rixen. Enfin, avant le grand rendez-vous international de Rio, ils vivront une "mini" rencontre avec 2000 jeunes issus des différentes paroisses du diocèse de Goias, deux jours rythmés selon les rassemblements habituels avec des moments d'échanges et de célébrations.

Et pour ceux qui ne partent pas…
Pour tous ceux qui ne partiront pas, trois formules de qualité sont proposées pour vivre à fond les JMJ depuis la Belgique : OJP, Come and See et Sambrio (22 au 28 juillet)

Mgr Rixen encourage à venir le rejoindre à Goias !

Bernadette Lennerts - (c) photo et vidéo JMJ

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie