L’Homme qui réparait les femmes congolaises


Partager
L’Homme qui réparait les femmes congolaises
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
2 min

Après avoir échappé à un assaut d'hommes armés, qui a tué un des militaires de garde dans son habitation, le fameux gynécologue congolais, Denis Mukwege, a été contraint de quitter Bukavu avec sa famille, le 27 octobre dernier. En exil à Bruxelles, il a donné récemment une conférence au Parlement européen à laquelle s'est rendue l'équipe des Médias Catholiques.

Qui est Doc Mukwege ?

Denis Mukwege est le gynécologue fondateur du célèbre hôpital de Panzi à Bukavu, chef lieu du sud Kivu. Au départ, la création de cet hôpital, en 1999, devait permettre de pallier au manque d'infrastructures médicales pour les femmes lors des accouchements. Avec les guerres successives dans le Kivu, ce sont des femmes victimes de viols qui ont été soignées. Réparées, en quelque sorte…

En treize ans d'existence, des milliers d'interventions sur des femmes et des filles aux mutilations et blessures graves dont certaines ne dépassant pas trois ans, ont été opérées par ce spécialiste en chirurgie reconstructrice du vagin qui a été, à ce titre, primé internationalement à plusieurs reprises. En 2008, il recevait, entre autres, le prix des Nations Unies pour les droits de l'Homme. En octobre 2011, au Parlement européen, c'est le prix international Jean Rey qui lui était attribué.

"Ces pratiques sont d'une barbarie rare. Elles utilisent le viol comme arme de guerre pour détruire la société congolaise, car la femme congolaise est le pilier de cette société" rappelle l'ambassadeur de la RDC en Belgique, Henri Mova Sakayi à l'occasion de la remise du prix Jean Rey à Mukwege.

Espérons que l'exil forcé du gynécologue congolais ne soit que temporaire…

A.L

Catégorie : Belgique

Dans la même catégorie