La violence sous les sombreros


Partager
La violence sous les sombreros
Par Angélique Tasiaux
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
1 min

Le recteur de la Basilique de Notre-Dame de Guadalupe, dans le centre du Mexique, a déclaré la guerre à la violence, en lançant un appel solennel lors de la fête nationale, le 16 septembre. La clef réside en chacun des Mexicains, estime-t-il.

"Etre chrétien ne signifie pas chanter les belles chansons du Mexique avec les mariachis, boire de la tequila ou dire que le Mexique est ce qu’il y a de mieux", a déclaré Mgr Enrique Glennie Graue. Selon lui, le Mexique sera grand lorsque l'ensemble de la société sera parvenu à "dépasser la violence et la corruption qui existent dans notre pays". Le sens de la responsabilité et du respect de l'autre sont les clefs de ce changement, tandis que l'exemple de Notre-Dame de Guadalupe, qui a été présente lors de tous les moments importants de l’histoire du Mexique, doit inspirer les Mexicains.

Ces déclarations s'inscrivent dans un contexte de violence particulier, puisque 17 personnes ont été exécutées à la zone frontalière entre Jalisco et Michoacan et 2 députés assassinés en moins de 48 heures.

apic/at


Dans la même catégorie