Israël : l’abbaye de Latroun vandalisée


Partager
Israël : l’abbaye de Latroun vandalisée
Par Manu Van Lier
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

Mardi 4 septembre, avant l'aube, des inconnus ont incendié une porte du monastère de Latroun, situé à 15 km de Jérusalem. Des graffitis antichrétiens, particulièrement haineux, ont été taggés sur les murs de l’édifice. Les chrétiens en Israël sont dans l’inquiétude et la consternation.

Les moines trappistes de Latroun ont découvert la porte de leur couvent entièrement calcinée. Les vandales ont aussi « tagué » les murs avec des inscriptions en hébreu comme « Jésus est un singe ». D’autres graffiti faisaient référence à l'évacuation, sur décision du gouvernement israélien, dimanche 2 septembre, d'une implantation juive de Cisjordanie: Migron.

Ce n’est pas la première fois que les chrétiens et leurs lieux de culte sont attaqués, vraisemblablement par des extrémistes qui expriment ainsi leur colère face au démantèlement des colonies juives illégales en Cisjordanie. Le 20 février, des graffitis ont été découverts sur les murs d'une église baptiste à Jérusalem-Ouest. Treize jours auparavant, des inconnus ont inscrit "Mort aux chrétiens" et "Le prix à payer" sur un mur d'enceinte du monastère de la Croix à Jérusalem-Ouest, la partie juive de la Ville sainte.
Les autorités catholiques haussent le ton
Dans un communiqué, les plus hauts responsables catholiques de Terre Sainte, dont le Patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, font part de leur horreur et demandent aux autorités israéliennes d’agir pour mettre un terme à cette violence insensée et assurer un enseignement du respect dans les écoles pour tous ceux qui se réclament de cette terre.
Les signataires se demandent ce qui se passe dans la société israélienne d’aujourd’hui pour que les chrétiens soient les boucs émissaires et la cible de tels actes haineux. Pourquoi les coupables ne sont ni retrouvés ni traduits en justice et pourquoi ils déchargent leur colère contre les chrétiens.
Les moines de Latroun ont dédié leur vie à la prière et au labeur. Le monastère est visité par des centaines d’israéliens juifs chaque semaine ; ils sont reçus avec charité et chaleur par les moines. Un certain nombre de moines ont appris l’hébreu et encouragent la compréhension mutuelle et la réconciliation entre juifs et chrétiens, selon les enseignements de l’Eglise catholique.

D’après Zenit et news.va – Photo : news.va

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie