Gabon – L’Eglise lutte contre les crimes rituels


Partager
Gabon – L’Eglise lutte contre les crimes rituels
Par Manu Van Lier
Journaliste de CathoBel
Publié le
2 min

Le phénomène des sacrifices humains ou crimes rituels est une pratique courante dans ce pays de l’Afrique centrale où chaque année, selon l’Association de lutte contre les crimes rituels au Gabon (ALCR), on découvre entre 37 et 62 cas de telles pratiques. La Commission "Justice et Paix" de l’archidiocèse de Libreville, au Gabon, organise pour la première fois une conférence débat sur le thème des crimes rituels.

En 2011, l’ALCR a dénombré 62 cas de sacrifices humains dont 28 enfants, 20 femmes et 14 hommes. Ces chiffres restent cependant approximatifs, car l’association ne couvre pas tout le pays. Face à la croissance du fléau, l’association a fait appel, en février dernier, à l’Eglise catholique, en lui demandant de mettre en place une structure permanente qui aura pour mission "d’éduquer et sensibiliser la population sur le danger des sectes, loges, et pratiques traditionnelles occultes". Il s’agit de soutenir les familles victimes de crimes rituels et de fournir un accueil aux personnes converties, ainsi que d’organiser des prières et des neuvaines. Les évêques gabonais ont accepté de lutter contre le problème, relevant que "nul n’a le droit de disposer ni de sa vie ni de celle d’autrui".

La session du 19 mai a été précédée, il y a quelques jours, de conférences-débats autour du thème de "L’engagement de l’Afrique". Elle a eu lieu au lendemain d’une réunion, du 2 au 4 mai, des évêques présidents et coordonnateurs nationaux de la Commission "Justice et Paix" de l’ACERAC (Association des Conférences épiscopales de la région d’Afrique centrale).

Les participants étaient venus du Congo Brazzaville, du Cameroun, du Tchad, de la Centrafrique, de la Guinée Equatoriale, du SCEAM, et d’autres diocèses de Libreville. La rencontre avait pour but de permettre aux participants, de partager les expériences, afin, d’une part de mieux communiquer, et ensuite de plonger dans la plan pastoral proposé par l’exhortation apostolique post-synodale "Africae munus", remise aux évêques africains par le pape Benoît XVI lors de son voyage au Bénin en novembre 2011.

Intitulée "Protégeons la vie en refusant les crimes rituels au Gabon", la conférence se tiendra le samedi 19 mai 2012 à l’Institution Immaculée Conception de la capitale gabonaise.

(apic) - image : https://gabonreview.com/blog/les-organes-du-pouvoir/

Catégorie : International

Dans la même catégorie