Prisons : le bras de fer se poursuit


Partager
Prisons : le bras de fer se poursuit
Par Manu Van Lier
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
1 min

 

La pression monte dans le dossier des prisons avec un préavis de grève déposé par les deux principaux syndicats ce mercredi 18 avril. Les dernières propositions de la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, ont été jugées insuffisantes et, dès lors, le mécontentement s’étend à présent à l’ensemble des prisons du pays. A la prison d’Ittre, les gardiens ont débrayé depuis mardi soir.

Sœur Véronique Rossion, visiteuse de prison à la prison d’Ittre depuis 10 ans, partage son point de vue sur la crise qui touche actuellement les prisons de notre pays. Elle pointe d’abord plusieurs raisons qui ont amené à la situation que l’on connaît aujourd’hui : une panique sécuritaire, le manque de suivi en vue d’une réinsertion, une surpopulation dans certains établissements, le taux de récidive, l’abolition du système des grâces et un manque de service d’aide interne à la prison. Mais pour Véronique Rossion, le facteur principal à prendre en compte, c’est le manque d’encadrement, de formation et d’accompagnement des détenus. De là résulte le manque d’espoir, de projets et de repères, avec la conséquence directe du risque de récidive et la souffrance vécue au quotidien par les prisonniers mais aussi par le personnel pénitentiaire.

Écoutez ici l'interview de Sœur Véronique Rossion. Entretien : Manu Van Lier

 

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie