L’Appel décisif à Bruxelles


Partager
L’Appel décisif à Bruxelles
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
3 min

Ce dimanche 26 février, les 38 catéchumènes qui seront baptisés et confirmés lors de la Vigile pascale, ont répondu à l'appel qui leur était lancé au cours de la célébration de l'Appel décisif. Rassemblés autour de Mgr Léonard et de Mgr Kockerols, les catéchumènes originaires de quatre continents, ont répondu oui à l'initiation chrétienne. Une assemblée de quelque 600 personnes, parmi lesquels, accompagnateurs, parrains, marraines, catéchistes étaient à leurs côtés pour les encourager et les soutenir dans leur parcours initiatique. Ce n'était pas la première fois qu'ils se réunissaient autour de l'évêque. En effet, une semaine avant, Mgr Kockerols avait déjà rencontré ces catéchumènes lors d'une matinée de partage et d’écoute mutuelle.

Animée par Béatrice Sepulchre, la chorale a emmené les fidèles dans une célébration joyeuse et priante. Dès le début de la célébration, quatre catéchumènes ont donné le ton par des témoignages de radicalité. L'un affirmait : « Chaque jour est un miracle que je vis », l’autre disait : « Brusquement, j’ai changé de vie. Le désir d’être baptisé est né en moi, désir de sortir des ténèbres pour recevoir le baptême de la vie ». Un autre encore reconnaissait avoir changé après sa rencontre avec le Seigneur : « Je n’ai plus de violence en moi ».

Dans son enseignement-homélie, Mgr Léonard a répondu à cette question : « Comment vivre son baptême dans la vie de tous les jours ? » Il a proposé deux repères, la prière et le sacrement de la réconciliation : « Adressée à Quelqu’un, la prière va vous personnaliser, vous rendre plus authentiques, plus libres. La prière n’est pas une initiative que nous prenons, elle est une réponse à Dieu, qui nous a parlé le premier ». Mgr Léonard a aussi beaucoup insisté sur le sacrement de la réconciliation. Il s’agit de « verser son cœur dans le cœur du Christ. Il a porté sur lui nos éloignements, est venu pour chercher ce qui était perdu. Ce sacrement nous procure une grande joie ». Avec ces deux repères, a-t-il conclu, jamais nous ne ferons fausse route longtemps.

Est venu ensuite l’Appel proprement dit. A l’appel de leur nom, chacun à leur tour, les catéchumènes se sont levés et ont répondu de façon décidée : « Me voici ». Après un échange entre l’évêque et les parrains, marraines, au son de chants camerounais, chaque catéchumène est ensuite monté dans le chœur avec son accompagnateur, pour demander à Mgr Léonard d’être appelé au baptême. Le catéchumène recevait également un cadeau de Mgr Kockerols. Puis, il était invité à signer les feuilles du registre et à recevoir une écharpe violette, signe du combat spirituel à mener pour vivre en chrétien.

L'émotion et la joie étaient vives lors de cette étape importante de la vie chrétienne :"Merci à vous, chers catéchumènes, de nous encourager par votre désir de suivre le Christ. Merci à vous, leurs accompagnateurs, qui les encouragez, mois après mois, au fil des hauts et des bas, des doutes et des joies de connaître Celui qui nous a aimés le premier."

Vicariat Bxl/TVDD/bl


Dans la même catégorie