Israël : le religieux a la cote


Partager
Israël : le religieux a la cote
Par Manu Van Lier
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

Le centre Guttman de l’Institut israélien pour la démocratie a publié récemment un sondage portant sur la religiosité en Israël. Bien qu’Israël cultive volontiers son image de pays technologiquement avancé et moderne, ses habitants n’en restent pas moins solidement attachés à leur religion et à leurs traditions.

Cette étude réalisée en 2009 sur un échantillon de 2803 Juifs israéliens révèle que 84% d’entre eux croient en Dieu, 65 % estiment que les Commandements de la Torah sont d’origine divine, et 56 % croient en l’au-delà. Des chiffres en augmentation par rapport aux sondages réalisés en 1991 et 1999. « De 1991 à 1999, un certain déclin de l’attachement aux traditions et à la religion juive avait été constaté, apparemment sous l’impact d’une immigration importante venue de l’ex-Union soviétique », expliquent les auteurs. « De 1999 à 2009, cet attachement a progressé, revenant – et dans certains domaines surpassant même – les niveaux mesurés en 1991 ».

Des chiffres révélateurs
Depuis dix ans, on observe un net renforcement du lien à la tradition juive. 67% sont convaincus que les Juifs sont le peuple élu et 65% estiment que la Torah et les mitsvoth (commandements) constituent un ordre divin. Selon 34% des personnes interrogées, un Juif n’observant pas les mitsvoth met en danger les membres de son peuple.
3% des personnes interrogées se définissent comme « laïcs antireligieux » (6% en 1999), 46% se définissent « laïcs », 32% « traditionnels », 15% « religieux » (11% en 1999) et enfin 7% se disent ultra-orthodoxes (par rapport à 5% en 1999).
61% des personnes interrogées estiment que la vie publique en Israël doit se faire au rythme de la Tradition juive. 76% répondent observer la Cashrout, les lois alimentaires du judaïsme.

Très « dubitatif » sur le sondage du Centre Guttman, Ilan Greilsammer, professeur de sciences politiques à l’université Bar-Ilan de Tel-Aviv, explique dans le journal La Croix que « pour les Juifs, la croyance en Dieu n’est qu’un élément parmi d’autres ». « Certains ne croient pas en Dieu, mais observent les commandements », observe-t-il.
De fait, 94 % des Israéliens considèrent la circoncision comme « importante ou très importante », 91 % pensent de même pour la bar-mitsva. Lors de la Pâque juive, 90 % tiennent à assister à un repas obéissant au rituel du « séder ».

MVL
Sources : Sondage du Centre Guttman / La Croix - Image : © Médias Catholiques/TS


Dans la même catégorie