Evangéliser: une responsabilité commune d’Afrique et d’Europe


Partager
Evangéliser: une responsabilité commune d’Afrique et d’Europe
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
3 min

La session romaine qui réunit pour quatre jours les évêques d'Europe et d'Afrique, à l'initiative des conférences épiscopales d'Afrique et de Madagascar (SECAM) et du Conseil des conférences épiscopales d'Europe (CCEE) est entrée depuis hier dans sa 1ère phase. Dès l'ouverture du Symposium, le cardinal Bozanic a souligné la responsabilité commune pour l'évangélisation et la promotion humaine comme axe de travail.

Les évêques d’Europe et d’Afrique ont « une responsabilité commune » pour l’évangélisation et la « promotion humaine » dans le monde, a déclaré le cardinal Josip Bozanic, archevêque de Zagreb lors de la session d'ouverture. Pour le cardinal Bozanic, la collaboration entre les évêques des deux continents se base sur « l’approfondissement de la responsabilité commune pour l’évangélisation » et « la promotion humaine des deux continents et du monde ». « Nous venons, fait observer l’ancien vice-président du CCEE, de pays dont les environnements culturel, social, économiques et politiques, sont très différents. » Mais, affirme-t-il, « pour de nombreuses raisons », ces pays sont aussi « proches ». En effet, de nombreux catholiques africains vivent en Europe et inversement. Ainsi, explique-t-il, ils ont en commun de se trouver devant le défi « historique » de la nouvelle évangélisation.
L’évangélisation, poursuit-il, est liée à la « mission pastorale » des pasteurs, qui est le « soin des personnes ». Dans cette mission, précise le cardinal, il ne faut pas « séparer » les dimensions sociales et spirituelles, car elles participent « au même développement intégral de la personne et de la société humaine ». Le cardinal a invité à être avant tout « ouverts à l’inspiration de l’Esprit-Saint », citant Jean-Paul II qui demandait que la pastorale soit “profondément enracinée dans la contemplation et la prière”. Pour cela, insiste le cardinal, cette rencontre doit être avant tout « un temps de prière ». Elle doit par ailleurs « éveiller et renforcer notre enthousiasme pastoral ».

Comme on l'a vu hier, les trois étapes de la rencontre porteront sur un aperçu anthropologique et théologique de l'Afrique. Dans un deuxième temps, il sera question de la mission de l'Eglise, et de la rencontre avec Jésus-christ. Enfin, la troisième étape ouvrira des chemins de collaboration pour donner à l'évangélisation une impulsion nouvelle.

Unir les forces de l'Eglise en Europe et en Afrique
"Les évêques d’Afrique et d’Europe unissent leurs forces pour rejoindre « les hommes et les femmes d’aujourd’hui » dans l’annonce de l’Evangile, a fait observer le cardinal Théodore-Adrien Sarr, archevêque de Dakar, et, pour trois ans, président de la nouvelle Conférence épiscopale des évêques d’Afrique de l’Ouest (Recowa-Cerao).
Après avoir exprimé son « action de grâces » et sa « joie personnelle » de voir « tant de représentants des Conférences épiscopales d’Afrique et d’Europe rassemblés une deuxième fois à Rome, près des tombeaux des grands apôtres Saint Pierre et Saint Paul », le cardinal sénégalais a affirmé que les évêques des deux continents sont « conscients de la nouvelle interdépendance des pays, de leurs peuples et des continents », dans le processus de mondialisation qui a « des aspects positifs et négatifs ». C’est pourquoi ils souhaitent « collaborer », a-t-il poursuivi, convaincus de « la nécessité d’unir leurs forces et leurs moyens, pour mieux annoncer l’Evangile aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui ». C’est-à-dire les rejoindre « dans tous les pays et continents, dans leurs dispositions personnelles, dans leurs situations et conditions de vie ».
Revenant sur les précédentes rencontres, le cardinal sénégalais en a rappelé les thématiques : l'esclavage et les nouvelles formes d'esclavage; les migrations, espaces d'évangélisation ; et enfin l'universalité de la tâche missionnaire, les principaux aspects de la nouvelle situation des Eglises en Afrique et en Europe, les principaux défis qu’elle entraîne. Un rappel efficace pour cadrer les débats et ouvrir des perspectives de collaboration.

Zenit/bl


Dans la même catégorie