Rwanda : de nouvelles conclusions sur l’assassinat du président Habyarimana


Partager
Rwanda : de nouvelles conclusions sur l’assassinat du président Habyarimana
Par Manu Van Lier
Journaliste de CathoBel
Publié le - Modifié le
2 min

Le 6 avril 1994, l’attentat contre l’avion du président hutu Juvenal Habyarimana signait le début d’un génocide sans précédent au Rwanda qui fera plus de 800.000 morts dont une majorité de tutsis. Un rapport d'expertise français, dévoilé mardi, disculpe les sept proches de l’actuel président, Paul Kagame, jusqu’ici présumés responsables de cet assassinat.

Le rapport de cette nouvelle enquête, qui se base notamment sur une reconstitution des conditions de l’attentat et des analyses scientifiques poussées, révèle que le missile ayant touché l’avion présidentiel a été tiré depuis le camp de l’armée hutue de Kanombe. Ce qui, pour la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, atteste clairement que «l'attentat contre l'avion était un coup d'Etat mené par des extrémistes hutu et leurs conseillers ».
Une première enquête française, menée en 2006, avait rendu des conclusions contraires qui avaient amené à l’arrestation de sept proches de l’actuel président Kagame. Kigali, qui soutient depuis 2009 que les tirs sont partis de la base de soldats hutus loyalistes, attend désormais un non-lieu pour ces personnes. Ces nouvelles conclusions devraient également permettre de mettre fin au contentieux politico-diplomatique entre Paris et Kigali des périodes de grand gel, de suspicions, et une détente prudente amorcée en 2010, alors que des accusations graves perduraient des deux côtés.
MVL
A lire sur ce sujet l’article du quotidien La Croix


Dans la même catégorie