Rome publie les indications pastorales pour l’Année de la Foi


Partager
Rome publie les indications pastorales pour l’Année de la Foi
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
4 min

La Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF) a publié le 7 janvier 2012 les indications pastorales à suivre au niveau mondial, national, diocésain et local au cours de l’Année de la foi (11 octobre 2012 - 24 novembre 2013). Selon le souhait de Benoît XVI, l’Année de la foi marquera à la fois le 50e anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II (1962-1965) et le 20e anniversaire de la publication du Catéchisme de l’Eglise catholique (CEC).

Au niveau de l’Eglise universelle, trois événements majeurs marqueront l’Année de la foi: le Synode d’octobre 2012 sur la nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne, les Journées mondiales de la jeunesse à Rio de Janeiro en août 2013 et la messe de clôture que Benoît XVI célèbrera au Vatican le 24 novembre 2013, fête du Christ-Roi.

Deux dicastères s'engagent particulièrement dans l'Année de la foi. Le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens sera chargé de promouvoir des initiatives œcuméniques en faveur de l’unité des chrétiens, l’un des objectifs majeurs du Concile Vatican II. Le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation veillera à coordonner les initiatives promues par les différents dicastères du Saint-Siège.

Redécouvrir les enseignements de Vatican II et du catéchisme
L’Année de la foi sera balisée par les deux grands événements qui ont apporté leur marque à l'Eglise de ce demi-siècle: Vatican II (1962), dont on fêtera en 2012 le cinquantième anniversaire et le Catéchisme de l'Église catholique (CEC), promulgué le 11 octobre 1992 par le bienheureux Jean-Paul II.

A propos de la réception du concile, la "Note" rappelle les recommandations de Benoît XVI : depuis le début de son pontificat, le pape s’est engagé fermement en faveur d’une juste compréhension du Concile, promouvant le renouveau de l'Eglise par la redécouverte des enseignements de Vatican II. A propos du Catéchisme de l’Église catholique, l’année de la foi devrait aussi favoriser sa réception. La Note rappelle qu'il a été rédigé en collaboration avec l’épiscopat entier de l’Église catholique, et qu'il exprime «véritablement ce qu’on peut appeler la " symphonie" de la foi. Offrant "une mémoire permanente des nombreuses façons dans lesquelles l’Église a médité sur la foi et produit un progrès dans la doctrine pour donner certitude aux croyants dans leur vie de foi."

Les Conférences épiscopales doivent tout mettre en œuvre pour diffuser les documents de Vatican II, du CEC et de son Compendium, qui doivent être accessibles au niveau économique, mais aussi sur de nouveaux formats et dans de nouvelles langues, notamment les langues locales des pays en terre de mission. Cette dernière tâche incombera à la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

Toutes les formes de communication doivent être exploitées pour parler de la foi et du concile: émissions télévisées ou radiophoniques, films et publications, "y compris au niveau populaire accessible au grand public" précise la note de la CDF, mais aussi grâce au patrimoine des œuvres d’art visibles dans les lieux confiés à la charge pastorale des diocèses.

Les conférences épiscopales doivent par ailleurs veiller à ce que les catéchismes locaux et les différents instruments de travail catéchétiques en usage dans les Eglises soient en "pleine conformité avec le Catéchisme de l’Eglise catholique". Enfin, elles pourront consacrer une journée d’étude au thème de la foi, de son témoignage personnel et de sa transmission aux nouvelles générations.

Au plan diocésain, la CDF invite à célébrer l’ouverture et la conclusion de l’Année de la foi. De même, chaque évêque pourra consacrer une journée à l’étude du CEC et rédiger une lettre pastorale sur le thème de la foi. Le Vatican souhaite également la tenue dans chaque diocèse de "moments de catéchèse destinés aux jeunes et à ceux qui cherchent le sens de leur vie" et de rencontres avec des témoins privilégiés de la foi de l’Eglise. Pendant le Carême, les évêques pourront organiser "des célébrations pénitentielles pour demander pardon à Dieu, en particulier pour les péchés contre la foi".

Dans un autre registre, la CDF espère "inciter le monde académique et celui de la culture à de nouvelles occasions de dialogue créatif entre foi et raison, par des symposiums, des colloques et des journées d’étude, surtout dans les Universités catholiques".

Au niveau local, enfin, paroisses, communautés, associations et mouvements sont aussi invités à participer à la diffusion du catéchisme. La CDF compte en particulier sur les communautés nouvelles et les mouvements ecclésiaux pour offrir leur témoignage de foi au service de l’Eglise. Les fidèles sont appelés à communiquer leur expérience de foi avec les membres d’autres confessions chrétiennes ou d’autres religions mais aussi avec les non-croyants.

apic/imedia/zenit/bl

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie