Pour Saint Antoine, Rome devient fermière…


Partager
Pour Saint Antoine, Rome devient fermière…
Par Jean-Jacques Durré
Publié le - Modifié le
1 min

Les animaux s’invitent au Vatican à l’occasion de la fête de Saint Antoine du désert, le 17 janvier.

Comme chaque année, l'Association italienne des éleveurs (AIA) propose devant la Place Saint Pierre sa traditionnelle exposition d'animaux de ferme. Les éleveurs et leurs familles participent à une messe votive en la Basilique Saint Pierre, puis à un défilé à cheval le long de la grande Via della Conciliazione. La paroisse de Sant’Eusebio, près de Sainte-Marie-Majeure, accepte, quant à elle, tous les animaux à la messe du 17 janvier, ainsi que le dimanche qui suit. Chiens, chats, lapins, oiseaux, perroquets, poissons rouges… sont conviés à la célébration ! Sur le parvis de l’église à la sortie de la messe, sous la bannière de saint Antoine, un prêtre bénit chaque petite bête à coup d’eau bénite, et remet aux participants un parchemin au nom de l'animal comportant deux citations bibliques : « Vous tous, fauves et troupeaux, bénissez le Seigneur : A lui, haute gloire, louange éternelle ! Et vous, les enfants des hommes, bénissez le Seigneur : A lui, haute gloire, louange éternelle ! ».

D'après la légende, la tombe du fondateur de l'érémitisme chrétien aurait été indiquée par des léopards. Très populaire de son vivant au IIIe siècle après J.C, Saint Antoine est le protecteur des personnes et des troupeaux contre les maladies.

Zenit/A.L

 

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie