Assise : “Une foire des religions” pour les traditionalistes


Partager
Assise : “Une foire des religions” pour les traditionalistes
Par Jean-Jacques Durré
Publié le
2 min

Les traditionalistes de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X tirent à boulet rouge sur la décision du pape Benoît XVI de fêter le 25èmeanniversaire de la rencontre d’Assise, le 27 octobre prochain.

L’abbé Régis de Cacqueray, supérieur du District de France, dénonce le "renouvellement du scandale d’Assise". Il déclare le faire "avec l’approbation de Mgr Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X". Il qualifie la rencontre d’Assise de « foire des religions qui offense gravement le premier commandement, selon lequel "Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et tu ne rendras de culte qu’à Lui seul" ». « Tandis que le pape se prépare à l’un des actes les plus graves de son pontificat, nous clamons vigoureusement et publiquement notre indignation », affirme-t-il.

Sur "La Porte Latine", site internet officiel du District de France de la Fraternité Saint Pie X, l’abbé Régis de Cacqueray souligne que « l’on n’assistera pas à l’appel à la conversion à la foi catholique, mais à la réunion des représentants de toutes les fausses religions, appelés par le pape en personne, à une journée de réflexion où tous sont invités à prier pour la paix ».

Il voit dans la pape présidant la réunion d’Assise « non le chef de l’Eglise catholique, mais le chef d’une ’Eglise’ de l’ONU, le primus inter pares d’une religion de toutes les religions ».

Pour sa part, le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, avait tenu à préciser le 6 juillet dernier, dans les colonnes de "L’Osservatore Romano », que cette journée du 27 octobre ne devait pas être interprétée "comme un acte syncrétique". Il soulignait que "chaque religion serait invitée à adresser à Dieu la prière qui correspond à sa croyance spécifique".

Apic/A.L

Catégorie : Société

Dans la même catégorie