Marie de l’Espérance fêtée au Sanctuaire de Banneux


Partager
Marie de l’Espérance fêtée au Sanctuaire de Banneux
Banneux Assomption 2011 (photo JM Denis)
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
2 min

Banneux_Assomption2011

Banneux Assomption 2011 (photo JM Denis)

Affluence exceptionnelle à Banneux. Quelque 25000 à 30000 pèlerins venus de Belgique, mais aussi de « toutes les nations », ont assisté aux divers offices de cette journée mariale.

Déjà nombreux dès l’aube à fréquenter le site des Sanctuaires, chrétiens venus de Belgique ou de l’étranger, chrétiens de diverses confessions (notamment syriaques, chaldéens, arméniens, irakiens, etc.), familles, jeunes ou touristes de passage donnent à Banneux un visage particulièrement coloré lors cette fête de l’Assomption. Présents également ces 4000 musulmans qui reconnaissent en Marie (Myriam) la mère du prophète Jésus et la vénèrent à Banneux suite à la guerre civile qui les a exilés à l’époque d’un pèlerinage dans leur région natale. Tout au long de la journée, ces pèlerins ont entonné à la Petite Chapelle des Apparitions, à la Source ou dans bien d’autres lieux du Sanctuaire de superbes cantiques dans des langues qui chantent Marie et le Christ, faisant leur ce message de l’une des Apparitions : « Priez beaucoup ».

Lors de la messe internationale de 10h30, dans une Grande Eglise de la Vierge des Pauvres pleine à craquer, Mgr Aloys Jousten, évêque de Liège, a rappelé l’importance de pousser non pas une seule main dans l’eau de la Source, mais de plonger les deux mains, en don entier de soi au Christ à travers Marie, pleinement accomplie comme Mère du Sauveur et comme Mère des Hommes à travers son « oui ». Par sa mort, son assomption et son couronnement dans la gloire du Père, Marie est un signe d’Espérance face aux situations difficiles (maladie, handicap, etc.) qui surviennent dans toute existence. Marie soulage la souffrance.

En ce sens, la bénédiction des malades revêt à Banneux une importance particulière. Les pèlerins étaient aussi très nombreux à y assister l’après-midi.

Dans la soirée, la procession aux flambeaux a apporté une dernière touche de lumière à toutes les espérances offertes en prière à la Vierge des Pauvres.

Ctb/JMD/bl

Catégorie : Eglise Belgique

Dans la même catégorie