Les musulmans plus pratiquants qu’il y a 20 ans


Partager
Les musulmans plus pratiquants qu’il y a 20 ans
Par La rédaction
Publié le - Modifié le
2 min

70 % des musulmans de France respectent le Ramadan. Une participation en hausse qui marque le dynamisme de la pratique religieuse de cette communauté, relève le quotidien catholique "La Croix" dans son édition du 1er août.

Le ramadan a officiellement commencé ce lundi 1er août. En Belgique comme en France, cette pratique du jeune est largement suivie, mais tous les musulmans font-ils le ramadan? D'après une enquête menée par l'institut de sondage Ifop, pour le quotidien La Croix, cette année ce sont près de ¾ des musulmans français qui pratiqueront le jeune durant le mois sacré.

"Le Ramadan est une pratique autant culturelle que religieuse, respectée par l’ensemble de la communauté, même par ceux qui ne croient pas ou ne pratiquent plus", constate Franck Frégosi, spécialiste de l’islam et auteur de l’ouvrage "L’Islam dans la laïcité" (Editions Pluriel, 2011), qui fait la comparaison avec ce que représente la fête de Yom Kippour pour les juifs.

L’enquête indique que le jeûne est suivi presque de la même manière que l’on soit homme (73 %) ou femme (68 %), jeune ou âgé: les deux catégories les plus assidues sont même les 18-24 ans et les plus de 55 ans, toutes deux avec une participation de 73 %. Un autre élément révélé par l'enquête n'est pas sans être anodin, c'est l'augmentation de la pratique du Ramadan ces 20 dernières années, par rapport au 1er sondage réalisé sur le sujet (1989).

"C’est le signe, plus général, d’un accroissement de la pratique religieuse au sein de la population musulmane française", note le quotidien français. En effet, les chiffres montrent que la proportion de musulmans qui se considèrent croyants et pratiquants (41 %) est plus importante que ceux qui se disent uniquement croyants (34 %). Bien qu'il s'agisse d'une mesure qui reste à objectiver, elle est beaucoup plus forte que pour la population catholique, pratiquante à 16 %. Et le journal de nuancer :" traditionnellement, la pratique religieuse est plus accentuée dans les communautés minoritaires, où le besoin d’affirmation identitaire se fait plus sentir."

Au-delà des polémiques récentes sur la laïcité, les 3,5 millions de musulmans qui vivent en France affichent donc désormais une pratique religieuse bien installée, et bien vivante. C’est aussi une communauté ancrée dans le tissu social, et jeune: 62 % ont moins de 35 ans, contre 29 % pour l’ensemble de la population. Quant à la diversité socioprofessionnelle, la population ouvrière est la plus représentée avec 33 % contre 20 % en moyenne dans la population générale.

Ctb/Lcx/bl

Catégorie : L'actu

Dans la même catégorie